Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 16:50

On s'attendait avec François Hollande à un gouvernement de belle facture voire exemplaire. Les promesses étaient multiples. Certes la stricte parité est au rendez vous. De manière quais obsessionnelle, il y a donc autant de femmes que d'hommes au sein de la nouvelle équipe. Il ya des jeunes et des nouveaux. De la couleur à tous les étages. C'est la mode et sur ces points le cahier des charges a été respecté. Comme d'habitude, le candidat avait promis un gouvernement resserré: 15 ministres à la tête de grands pôles. A l'arrivée, un gouvernement éclaté, mosaïque, éparpillé. 34 ministres de plein exercice (et pas pour l'instant de secrétaire d'Etat). A l'heure où l'on diminue de 30% les indemnités, on augmente le coefficient des heureux lauréats ! Nicolas Hulot et son vieux pacte a été oublié; le ministre de l'environnement et du développement durable ne se trouve plus en tête de l'équipe mais relégué à la 8éme place. Cécile Duflot voit ses ambitions personnelles récompensées mais à la tête d'un ministère vide. Ministre à l'égalité des territoires et au logement mais affublé d'un ministre délégué à la politique de la ville en la personne de l'ami de Martine Aubry, François Lamy, son portefeuille se limitera à un peu d'aménagement du territoire et au logement sous réserve de l'arrivée prochaine d'un secrétaire d'Etat. La nomination de Christine Taubira au ministère de la Justice fera grincer des dents. J'en reparlerai. Certes la femme est d'abord sympathique mais elle n'a pas a priori les compétences attendues pour un tel ministère. Et quand le garde des sceaux n'a pas la carrure nécessaire, c'est le ministre de l'Intérieur qui prend le dessus, Manuel Valls, et donc  nos libertés que l'on fagote. Madame Taubira se voit assistée d'une adjointe, en la personne de Delphine Batho, dont le champ de compétence n'a pas été précisé. Curieux attelage... On espérait que François Hollande rompe avec le ridicule de ministères au nom ronflant. C'est raté. On a donc à côté du Ministre de l'éducation nationale, Vincent Peillon, une ministre déléguée à "la réussite éducative". L'on sait que Arnaud Montebourg n'hérite pas du ministère de l'industrie mais celui du "redressement productif". On a déjà évoqué le ministère de "l'égalité des territoires"... Il manque le ministère des réformes, du temps libre ou de l'égalité des chances. mais cela c'était avant le changement. On attend  la nomination prochaine du ministre du bonheur et de la joie de vivre... François Hollande et Super Ayrault n'ont pas cédé à la tentation du débauchage et le gouvernement est composé de socialistes professionnels. Seule entorse, l'arrivée saugrenue de Yamina Benguigui au poste de ministre chargée des français de l'étranger et de la francophonie. On en reparlera...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bouboul 17/05/2012 17:42


en fait, c'est la revanche des énarques et des enseignants sur les avocats d'affaires du précédent quinquennat... ça promet !


certes ce gouvernement ne survivra pas aux législatives (dans l'optique desquelles il a été constitué...).


étape suivante : la crise s'aggravant, tout ce petit monde va devenir très, très impopulaire et ouvrir la route à un retour en force de la droite dans les régions, départements, communes, puis à
l'Elysée, au Palais Bourbon et à celui du Luxembourg.


si d'ici là quelques corporations ont réussi à arracher quelques privilèges inattaquables, alors cela n'aura pas été vain (pour elles, évidemment !). 

Présentation

  • : Le blog de pascal cobert
  • Le blog de pascal cobert
  • : Avocat au Barreau de Lille et Président de la Maison de Quartier de Wazemmes, Pascal COBERT vous propose un regard décalé sur l'actualité et le débat d'idées.
  • Contact

Recherche