Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 16:59

L'avocat et député "Bleu Marine" Gilbert Collard  est-il un petit con ? La 17ème chambre du TGI de Paris n'a pu répondre à cette légitime question. En effet, lorqu'il y a injure, à la différence de la diffamation, l'offre de preuve n'est guère recevable. Dommage... De quoi s'agit-il ? Le comédien Gérard Darmon  était poursuivi en correctionelle par le député mariniste pour avoir déclaré sur un plateau de télévision "Collard qui est légèrement à droite d'Hitler pour ses idées... C'est un petit con". Le tribunal en son âme et conscience a considéré que la comparaison avec le fürher ne tombait pas sous le coup de la loin en relevant que "le caractère très manifestement outrancier... conduit le téléspectateur à ne pas le considérer littéralement mais comme la manifestation de la détestation extrême par Gérard Darmon des idées qu'il prête à Gérard Collard". Ouf ! Gérard Darmon est donc relaxé de ce chef de la prévention. Les magistrats rajoutent à ce sujet que  "Le principe de la liberté d'expression s'oppose à ce que son caractère injurieux soit retenu, à la fois parce que l'exagération démesurée qu'elle renferme la prive de tout sérieux aux yeux des téléspectateurs et que le principe même de cette outrance polémique doit être admis dans le contexte politique". Très bien. Mais l'emploi de l'expression "petit con" demeure pénalement répréhensible puisqu'il est de fait injurieux. En application de la loi, c'est ainsi,  on ne peut traiter de "petit con" même un "gros con". Si, si. Sur ce point l'acteur est condamné à une peine symbolique et encourageante de 500 € d'amende mais avec SURSIS et alloue à l'outragé la somme adaptée aux circonstances de 1 € pour compenser le préjudice subi.... avec les félicitations du jury. Gilbert collard a depuis tous les temps fait l'objet de quolibets divers et variés avant même qu'il ne se découvre une déstinée au sein de l'extrême droite. Ainsi, dans les couloirs de tous les palais de justice de France et de Provence l'on aimait lancer "Au fait, Collard, cela s'écrit bien avec deux "n", non ?"

 

 

Repost 0
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 17:30

On se souvient de François Hollande en visite en Israël clamant son amour éternel et indéfectible pour cet Etat qui viole toutes les résolutions de l'ONU qui le concerne. Notre Président amoureux de l'etat juif a une fois de plus déclaré sa flamme à l'occasion du 7Oème anniversaire du Conseil Représentatif des Institutions Juives en approuvant haut et fort les liens du CRIF avec Israël et soulignant que pour la paix au moyen orient, les palestiniens devaient accepter des concessions.... Mais, ce n'est pas fini. Au début de son discours, François Hollande a sorti une petite blague dont il a le secret. Saluant la présence de son ministre de l'Intérieu,r Manuel Valls, de retour d'un voyage en Algérie, le Président a ajouté: "Il en revient sain et sauf, c'est déjà beaucoup !" devant l'élite juive de France hilare. Présenter les algériens comme un peuple barbare prêt à égorger un ministre de l'intérieur français a fait beaucoup rire. Moi, pas...

 

 

 

Repost 0
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 12:08

Encore une reculade.  Une de plus ! On se souvient, à la fin de son règne, Nicolas 1er avait fait préparer un décret en avril 2012 permettant aux politiciens de devenir avocat sans condition de diplôme ou de formation. Le barreau c'est plus classe et porteur que pôle emploi pour les déchus de la politique... Le PS, alors, avait conspué avec force ce tour de passe-passe permettant à n'importe qui de devenir avocat sans maîtriser les bases d'une profession soit disant de prestige mais qui nécessite à tout le moins des connaissances juridiques et procédurales. Et voilà que Madame Taubira annonce un nouveau décret ressemblant comme deux gouttes d'eau à celui qui était fortement conspué en y a ajoutant simplement un tout petit examen de déontologie. Demain donc, une Nadine Morano (par exemple) si elle sait dire qu'un avocat se doit d'être honnête et de respecter le secret professionnel pourra porter la robe ou un David Douillet  pourra troquer son kimono contre la noble toge. Les politiciens sont omniscients. Ils savent tout faire. Si, si. Aujourd'hui, Roselyne Bachelot se croit journaliste. Et si demain, au motif qu'elle fût pharmacienne et ministre de la santé, elle déboulait dans un bloc opératoire en s'affirmant chirugienne par équivalence qui dirait on ?

 

 

 

Repost 0
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 14:21

Il faut toujours réfléchir avant de se lancer dans une aventure procédurale et se méfier des effets boomrang. Ainsi, on apprenait que deux cadres du Front National avaient demandé en toute urgence au juge de bien vouloir interdire la parution d'un livre "Le Front National des villes et le Front National des champs" d'Octave Nitkowski, un jeune étudiant de l'IEP de Paris et habitant Henin- Beaumont. Un bouquin promis à une modeste diffusion. Et comme tous les médias évoquent le procès, le bouquin bénéficie d'une large publicité gratuite inespérée. L'avocat du FN explique que ce livre comporte des passages violant l'intimité de la vie privée de ses deux clients. On nous explique aussi vite que l'auteur révèle dans ses pages l'orientation sexuelle de ces messieurs ce qui pourrait permettre de comprendre le peu d'empressement de Marine Le Pen à combattre le mariage pour tous. Peut être.

 

En première instance, le FN obtient gain de cause. Le livre ne peut être diffusé sans que soit expurgé les passages indiscrets. L'éditeur relève appel de cette décision. On parle encore d'avantage de ce livre qui devient sulfureux. On évoque encore plus les fameux paragraphes qui chagrinent les cadres du FN. On connaît le nom des plaignants: Steeve Briois qui se voit maire d'Hénin Beaumont dans moins de cent jours et Bruno Bilde, conseiller régional du Nord et du Pas de Calais réunis. La Cour rend sa décision et fait le tri. Elle estime que Bruno Bilde n'est que du petit fretin "sa notoriété ne dépasse pas le cadre régional" (Et encore...) et donc sa vie privée doit être protégée de la curiosité malsaine du public. Par contre, Steeve Briois c'est du gros poisson et donc "Etant une personnalité politique de premier plan, le droit du public à être informé prime sur le droit au respect de sa vie privée". La rançon de la gloire... Donc, le livre pourra sortir lorsqu'il n'évoquera plus la sexualité de Bruno Bilde mais tout en relatant celle de Steeve Briois. Et paradoxalement, la procédure initiée par les deux frontistes aura permis à tous de connaître ce qu'ils voulaient cacher alors que, me semble t-il, il n'y a rien d'honteux à être homo. Mais peut être pas dans les rangs du FN...

 

 

Repost 0
Published by pascal cobert
commenter cet article
15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 14:41

Ainsi donc, un rapport officiel commandé par le gouvernement aux fins de re-dynamiser les politiques d'intégration et mis en ligne sur le site également officiel du 1er ministre préconise notamment de modifier l'enseignement de l'histoire dans nos écoles puisque l'on n'y évoque (quelles horreur !)   que des hommes blancs et hétérosexuels. Si, si. Il faut donc que cela change totalement !

 

Ainsi donc, demain, on apprendra dans nos écoles  primaires de notre beau pays qui lutte contre les préjugés  de tout genre que Madame Vercingetorix, une égyptienne réfugiée en Gaule et  qui aimait tendrement  les femmes, a vaillemment combattu les soldats romains à Alésia. Si,si. Et tout ira mieux dans le meilleur des mondes...

Repost 0
Published by pascal cobert - dans C'est juste pour rire
commenter cet article
15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 11:18

antoine-berthe109625915833995_106250157_n.jpgQuand on lit le dernier livre d'Antoine Berthe, on prend son pied. Si, si, un grand panard, même ! Derrière un titre austère "8 CEDH" (l'article de la convention européenne des droits de l'homme qui assure à tous le droit de vivre en famille) se cache un roman hilarant et détonnant. Mon jeune et talentueux confrère narre les aventures trépidantes de son héros "Jésus Empanadas", un sans-papier malgré lui,  grand amateur d'alcool, de cigares et de jolis petits culs bien sympathiques qui nous mènent de Cuba au Monténégro en passant par Lille et Roubaix. Les tribulations déjantées nous tiennent en haleine tout au long de ce livre loufoque et palpitant où l'on croise notamment des Roms en galère, agents du Mossad et autres personnages décalés. A lire à tout prix (c'est 19€ en fait) aux éditions Kyklos. Bon vent et bonne lecture !

Repost 0
Published by pascal cobert - dans tenu pour lu !!!
commenter cet article
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 15:16

On connaît la politique menée depuis trente ans par les socialistes du Nord et du Pas-de-Calais réunis: quand une usine ferme, on ouvre un musée en grande pompe. Si, si. La ville de Fourmies est fière de son éco-musée du textile et de la vie sociale que les chomeurs peuvent visiter à loisir. A Calais, on ne croise plus de dentellières mais on peut visiter avec bonheur le musée de la dentelle et de la mode. Les anciens mineurs vous accueilleront aimablement au musée de la mine à Lewaerde et à Tourcoing on inaugure le musée du textile.   Bref, la liste est longue... 

 

Il est donc temps de commencer à conceptualiser sérieusement le futur grand musée de la presse régionale qui ouvrira ses portes sur la grand place de Lille d'ici peu. Si, si... La presse régionale se meurt. Liberté Hebdo risque de ne pas passer l'hiver. Les ventes de La Voix du Nord continuent de chuter toujours et encore plus bas. Le grand patron du groupe a annoncé la fin du mensuel bobo Nordway et du supplément Fémina du samedi. Le même a énoncé que les journalistes quittant le groupe ne seront plus remplacés et persiste à embaucher des CDD sur des postes permanents en dépit des poursuites judiciaires. Les patrons de presse rêvent d'éditer des journaux sans journaliste. Si, si. Les correspondants locaux qui ne sont pas des journalistes et qui vendent des papiers convenus pour quelques euros couvrent des évènements qui ne relèvent pas de leur compétence. Peu importe, celà coûte beaucoup moins cher. Mais, il y a de moins en moins de lecteurs. Un journal sans journaliste et sans information, voilà l'avenir ! Alors préparons nous à inaugurer le futur musée de la presse régionale. On pourra y exposer des vieux numéros de Nord Matin, de Liberté quand il était quotidien, et même pour plaire à tout le monde on y affichera des exemplaires du Clampin Libéré et des Lumières de Lille. On admirera la dernière chronique judiciaire du retraité Dider Specq mais aussi sa statut de cire que visiteront des jeunes filles énamourées qui se demanderont en gloussant: c'était quoi un journal ?

 

Repost 0
Published by pascal cobert - dans critique des médias
commenter cet article
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 15:01

Ainsi donc à Lille, quelques dizaines de personnes se sont rassemblées pour manifester contre les violences faites aux femmes...voilées. Si, si. Seulement et uniquement  les "foulardeuses" victimes d'agressions inacceptables, bien évidemment, mais seulement celles qui arborent un foulard islamique. Les autres ? Elles ne méritent ni respect ni protection ! Des petites s... qui l'ont bien cherché et qui méritent leur triste sort. Une femme qui porte le voile devrait bénéficier d'une protection particulière puisqu'elles sont des saintes femmes... Les autres qui osent sortir "en cheveux" voir pire en mini-jupe peuvent se faire agresser, se faire humilier,  se faire violer puisqu'elles ne sont que des gourgandines en recherche d'aventures extrèmes. On touche le fond. Les bas-fonds même. Et en même temps on apprend que les autorités afghanes, après des années de guerre ménées par l'Occident pour la liberté des hommes et  des femmes,  envisagent sérieusement de ré-instaurer la peine de lapidation pour les femmes adultères. Au secours, ce monde est fou ! 

Repost 0
Published by pascal cobert
commenter cet article
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 17:29

On connaît l'affaire dite Baby-Loup, cette crèche  qui a licencié pour faute grave une salariée ayant refusé de retirer son voile islamique pendant les heures de travail et avoir eu un comportement inapproprié après sa mise à pied. La salariée a contesté son licenciement en considérant avoir été victime d'une discrimination au regard de ses convictions religieuses. La Cour d'Appel de Paris n'a pas été de cet avis et considère que la rupture du contrat de travail était parfaitement justifiée. 

 

Les magistrats soulignent qu'une entreprise privée assurant une mission d'intérêt général peut constituer une entreprise de conviction et donc se doter de statuts et d'un règlement intérieur prévoyant une obligation de neutralité du personnel  dans l'exercice de ses tâches et notamment l'interdiction de porter tout signe ostentatoire de religion. Ils rappellent que les missions de la crèche par ailleurs largement financée par des subventions publiques sont d'intérêt général. Ils ajoutent que la Convention des Droits de l'Enfants protège la lliberté de pensée, de conscience et de religion à construire pour chaque enfant et qu'en conséquence ces missions peuvent être accomplies par une entreprise soucieuse d'imposer à son personnel un principe de neutralité pour transcander le multiculturalisme des personnes auxquelles elle s'adresse. Dès lors, la crèche peut prévoir dans ses statuts et son règlement intérieur ce devoir de neutralité s'il est limité aux activités d'éveil des enfants à l'intérieur et à l'extérieur des locaux professionnels puisque dans ce cas l'interdiction du port de signe ostentatoire n'a pas de portée générale. Dans ses conditions, un salarié qui n'est pas en contact avec les enfants (comptable, agent d'entretien) ne pourrait se voir interdire le port du voile. Une décision qui va faire couler beaucoup d'encre...

Repost 0
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 14:13

La droite en rèvait, la gauche le fait... La droite au pouvoir avait reporté la date des élections prud'homales avec la volonté de parvenir à annuler ce scrutin encombrant. Michel Sapin, le ministre du chômage du plein emploi vient de l'annoncer: on ne votera plus pour choisir les conseillers qui jugent les contentieux qui opposent  les salariés aux employeurs. Et pourquoi donc ? Deux raisons majeures, nous explique le ministre socialiste:  Il y a beaucoup trop d'abstention et cela coûte trop cher (une centaine de millions d'euros). La démocratie devient hors de prix dans notre pays surendetté... Et, il n'y a pas de petites économies. Certes la participation aux élections prud'homales ne mobilise qu'environ vingt pour cent des électeurs mais on aurait pu miser sur la pédagogie pour informer d'avantage et moderniser le vote en ayant recours notamment à Internet. Mais, non.  Cette élection n'a pas de succès donc on le supprime. Dans ces conditions, faut-il supprimer toutes les élections lorsque l'abstention l'emporte ? Aux élections cantonales, européennes ou aux municipales... Les syndicats désigneront les futurs conseillers prud'homaux. Et demain, le Préfet nommera t-il les maires et les conseillers généraux ?

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de pascal cobert
  • Le blog de pascal cobert
  • : Avocat au Barreau de Lille et Président de la Maison de Quartier de Wazemmes, Pascal COBERT vous propose un regard décalé sur l'actualité et le débat d'idées.
  • Contact

Recherche