Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 11:14

Le grand choc. Tous les grands médias affichent en titre cette formule: choc. On nous avait prévenu, le Front National allait emporter haut la main le scrutin européen. Mais pas à ce niveau ! En tête au niveau national avec 25% des voix alors que le PS s'éffondre. Et que dire dans le Nord Pas-de-Calais ! Dans cette région traditionnellement de gauche, le socialiste Gilles Pargneaux, Bigoudis pour les intimes, sauve son poste mais uniquement le sien. Un seul petit député européen pour le parti socialiste dans la grand région du Nord et de l'Ouest pour quatre représentants de l'extrême droite. A Lille, le FN dépasse d'une courte tête le PS. Au niveau régional, le FN dépasse les 35% alors que le PS n'atteint pas 12% des voix. Seulement 12%. Gilles Pargneaux mérite une belle récompense pour cet exploit, après la grande raclée des municipales. On peut bien sûr chipoter et essayer de croire que tout celà n'a aucun sens puisque cette élection a toujours été un moment de défoulement pour l'électeur, que le peuple de gauche boude en s'abstenant mais qu'il demeure vigilant et patati et patata. Sauf que l'abstention n'a pas été aussi extraordinaire que prévue. Et dans quelques mois, les élections régionales... Si les élus socialistes persistent à demeurer dans leur tour d'ivoire à penser entre eux qu'ils sont les meilleurs en observant avec dédain et de loin un peuple déboussolé, mais en s'admirant dans leurs miroirs magiques,  on risque de nouveaux chocs.

Repost 0
Published by pascal cobert
commenter cet article
17 mai 2014 6 17 /05 /mai /2014 13:38

Dans une semaine, les électeurs de 28 pays, de Riga à Athènes, seront appelés à se mobiliser pour l'Europe, l'Europe, l'Europe. Mais peu de gens s'y intéressent. Même les militants supposés soutenir les candidats de leur parti politique boudent ostensiblement cette campagne... Le PS a organisé un grand meeting d'envergure nationale à Lille avec en vedette le premier ministre en personne et le premier secrétaire du parti aux côtés de  l'incontournable Chti'Tine pour soutenir la candidature de Gilles Pargneaux, dit "bigoudis". Et alors ? Le spectacle n'a pas attiré les foules. Un tout petit millier de militants alors que la section socialiste de Lille revendique autant d'adhérents et que tous les militants du Nord et du Pas-de-Calais étaient fermement conviés à venir applaudir chaleureusement leurs valeureux champions. Dans la salle "Saint Sauveur" dont les voeux n'ont pas été exhaussés, on y croisait une majorité d'élus et bien peu de braves gens désintéressés. Et cela se confirme dans tous les partis politiques. Marine Le Pen qui devrait arriver en tête du scrutin dans la Région a attiré la curiosité d'à peine 200 personnes pour son grand meeting organisé dans le Vieux Lille et presque autant de policiers pour assurer sa protection... Les écolos, eux aussi, ont organisé un grand meeting d'envergure nationale voire européenne si ce n'est mondiale à Lille avec toutes les vedettes de la mouvance verte: Daniel Cohn Bendit, José Bové, Eva Joly, Cécile Duflot et tutti quanti devant à peine... 500 participants. Bref, tout le monde s'en fout ou presque. Les candidats se questionnent t'ils face à cette indifférence généralisée ? A peine.

Repost 0
Published by pascal cobert
commenter cet article
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 17:48

"Apprendre l'histoire pour comprendre le présent".

La journaliste au Canard Enchainé, Dominique Simonnot,  vient de publier un bel ouvrage "Plus noir dans la nuit" consacré à l'histoire méconnue des mineurs du Pas-de-Calais. Si on peut regretter un style littéraire ennuyeux voire fastidieux, on sort forcément bouleversé de la lecture de ce récit poignant. Je résume. 1941: les mineurs sabotent et se mettent en grève pour ne pas fournir le Reich en charbon. L'occupant réagit: fusillade, déportations. Les survivants sont des héros de la résistance. 1945: le gouvernement qui allie gaullistes, socialistes et communistes demandent aux mineurs un effort surhumain pour la reconstruction du pays. Il faut extraire du charbon plus et plus vite. Les mineurs se sacrifient à la tâche dans l'intérêt du pays. 1948: le gouvernement remet en cause les "avantages" des mineurs. Décision prise par un ministre...socialiste. Les mineurs lancent une grève. Jules Moch, ministre de l'Intérieur socialiste, bombe le torse et envoie les CRS et l'armée. Un slogan est inventé "CRS = SS". Car les mineurs ont déjà vécu le même  acharnement lors de l'occupation allemande. Le gouvernement ne plie pas face à la populace. Dans le Pas-de-Calais plus de 700 mineurs sont condamnés par les tribunaux de Béthune et d'Arras  à de la prison ferme. La cour d'appel de Douai alourdit les peines... Les grèvistes sont licenciés sur le champ par les houillères. Un mineur viré perd son boulot et son salaire mais aussi son logement, le médecin etc. La plupart errent dans la misère. Quand ils retrouvent un travail, les houillères interviennent pour que le contrat soit immédiatement rompu. Les houillères dirigent tout dans le bassin minier. Un certain François Mitterrand félicite les forces de l'ordre qui ont tiré sur les grèvistes. 1981: les mineurs espèrent que la gauche au pouvoir acceptera de réparer les injustices dont ils furent victimes. Ils écrivent aux ministres. Aucun ne répond autrement qu'avec la formule habituelle "Monsieur le Ministre a pris connaissance avec intérêt de votre missive et charge Tartampion de lui donner la suite...". Les mineurs ne désarment pas. Ils relancent sans cesse. En vain. Les généraux félons de la guerre d'Algérie ont été amnistiés par le PS et ont vu leur carrière militaire reconstituée. Les mineurs n'en demandent pas d'avantage. Un peu de justice sociale. Mais c'est trop pour les gouvernants. Lionel Jospin rassure: il transmet le dossier à Martine Aubry. Martine transmet à ses services... et puis plus rien. Que du mépris.

Repost 0
Published by pascal cobert - dans tenu pour lu !!!
commenter cet article
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 12:48

On peut lire en ce jour pluvieux dans les colonnes de La Voix du Nord un entretien accordé par le nouveau président de la Communauté Urbaine de Lille, Damien Castelain qui a ravi le poste à Martine Aubry avec le soutien d'ycelle. Le nouvel homme fort de LMCU communique comme un grand professionnel avec une belle langue de... bois dont on fait les pipes. Il est le maire d'une petite commune de 800 habitants et se retrouve à la tête d'une des plus grandes agglomérations de notre beau pays. Pourquoi pas... Et, le journaliste de la Voix du Nord, Laurent Watiez, nous propose un éclairage sur cette question, plutôt favorable au nouvel élu puisqu'il termine sa petite tribune en soulignant:

"Mais après tout, un géographe, ingénieur spécialisé dans les questions de population, est a priori aussi crédible qu'un avocat par exemple".

Merci, pour l'exemple... Le journaliste rappelle à l'occasion les réserves exprimées lors de l'élection de Marie Christine Blandin à la tête de la Région du Nord et du Pas de Clais réunis:

"Un président rural à la tête d'une communauté urbaine, est-ce bien raisonnable ? Propulsée aux commandes de la région en 1992, à la faveur d'un concours de circonstances, la sénatrice écologiste Marie Christine Blandin avait elle aussi essuyée de semblables remarques".

Le journaliste oublie au passage de rappeler que c'était justement la Voix du Nord qui n'est pourtant pas un journal d'opinion qui avait à l'époque titré en caractères gras, en première page, pour dénoncer  l'élection de la nouvelle présidente: "Est-ce bien raisonnable ?"... L'autocritique n'est pas encore d'actualité...

Repost 0
Published by pascal cobert - dans critique des médias
commenter cet article
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 23:21

Tout va très bien Madame la Marquise, tout va très bien... Ainsi donc, tous les députés socialistes du Nord, forcément à l'écoute des habitants qui souffrent, ont voté comme un seul homme et avec enthousiasme le plan d'austérité drastique proposé par Manuel Valls. Pas un seul vote contre, ni même une petite abstention. Non. Les parlementaires élus sur des promesses de justice sociale ont adopté un plan à l'opposé des "convictions" affichées avec force lors de leur campagne électorale. Ils disent avoir entendu le message des citoyens lors de la raclée des récentes élections municipales. Mais ils persistent à trahir leurs engagements pour mener fièrement et sans état d'âme  la politique de l'ennemi. Et ils s'étonnent que de plus en plus de braves gens se détournent du jeu démocratique qui n'a plus rien de ludique.

On nous avait vendu les "primaires" comme le top du renouveau démocratique (j'avais des doutes). Soit. De fait le choix du plus grand nombre s'est porté sur François Hollande et il a gagné le scrutin (de justesse). Et deux ans plus tard, on retrouve à Matignon celui qui avait à peine obtenu 5% des voix parmi les sympathisants socialistes qui à une très large majorité s'était détournés de ses thèses néo-libérales. Et démocratiquement, c'est désormais lui qui gouverne et définit la nouvelle ligne politique que la majorité de la gauche avait  clairement rejetée. "Votez, votez pour nous, on s'occupe du reste !!!"

La presse parisenne avait désigné Martine Aubry comme étant l'instigatrice  des socialistes frondeurs défiant le 1er ministre avec en tête son ancien directeur de cabinet, Jean-Marc Germain. Peut être. Sauf que... Audrey Linkenheld, surnommée "Bébé Aubry", députée de Lille par la grâce de Chti'Tine, a voté sans réserve le programme austère de Manuel Valls.  Alors qui croire ?

Repost 0
Published by pascal cobert
commenter cet article
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 14:48

Un comique est né. Si, si. Gilles Pargneaux, Bigoudis pour les intimes, député européen socialiste qui sera réélu à l'issue des prochaines élections puisqu'il est tête de liste dans la grande région du nord et de la normandie, a été chaleureusement applaudi lors d'une réunion à Douai en lançant avec une fausse candeur devant une foule en délire:

 "Les institutions européennes sont à modifier, sinon on va à la catastrophe. Je le dis en fervent défenseur de l'Europe, elle ne doit pas être celle qu'on connaît aujourd'hui".

Super ! Génial ! Succés garanti...  Si on oublie que l'Europe d'aujourd'hui n'est le fruit que des traités que le PS a toujours soutenus, promus, défendus, votés, appliqués même quand la majorité des français avaient manifesté son opposition. Et ce n'est pas tout ! On se souvient qu'à chaque scrutin européen, le Parti Socialiste ressort un vieux slogan "Et maintenant l'Europe sociale !" dont on attend toujours qu'elle pointe le bout de son nez... Et là, le PS innove avec beaucoup d'humour. En effet, les socialistes vont faire campagne autour du thème "Non à l'austérité de Bruxelles !". Celle de Paris suffit...

Repost 0
Published by pascal cobert
commenter cet article
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 13:49

Bardot_Marianne.jpgOn le sait, austérité et rigueur sont les mamelles de la nouvelle politique des socialistes au pouvoir. En toute logique, la grande bergère du Poitou reignant désormais au sommet du ministère de l'écologie a introduit des règles à la fois austères et rigoristes. Toujouors à la pointe ! Sainte Ségolène qui pourfendait jadis le string apparent ou les jupes trop courtes dans les enceintes éducatives aurait interdit le décolleté dans son ministère. Un peu de tenue ! Fille de militaire, Dame Royal a toujours préféré l'uniforme à la mise en valeur des formes... C'est donc le mot du jour: décoletté. Et chaque ministre passe à la question sur ce sujet sensible et délicat. La ministre aux droits des femmes a bafouillé qu'elle ne savait pas trop ce qu'était un décolleté. Alors, voilà, selon Wikipédia: "les décolletés sont un signe de féminité et un outil de séduction, qui met en valeur la poitrine, en laissant deviner un large champ de vision sur le haut du corps féminin : épaules, nuque, mais plus particulièrement les seins ". La ministre aux affaires sociales a souligné qu'elle n'était pas opposée aux décolettés...légers. Il y aurait donc des décolettés lourds et d'autres légers. Difficile à peser... Ségo a d'abord confirmer l'information explosive puis a formellement démenti. Une affaire à rebondissement... Et tant qu'on jase sur l'affaire dite du décoletté, on oublie la terrible déculottée du pouvoir...

 

Repost 0
Published by pascal cobert - dans C'est juste pour rire
commenter cet article
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 12:50

La Maire de Lille a présenté son gouvernement de combat pour reconquérir le coeur des lillois. Une équipe de 24 adjoints et 20 conseillers municipaux délégués à très forte dominante socialiste puisque le groupe des personnalités a déjà disapru depuis quelques années, que les communistes ne siègent plus sous le beffroi et que les verts perdent un peu de leur influence. Pas de surprise au sommet de l'équipe, on retrouve toujours le vicomte Pierre de Saintignon en charge des finances et du développement économique et le Sultan Walid Hanna délégué "aux politiques des territoires et à la citoyenneté". On ne parle donc plus de "démocratie participative" mais de "citoyenneté", ni de "politique de la ville" mais de "politiques des territoires". le changement est en marche...

La Verte Lise Daleux ne s'occupera plus de la petite enfance (ce qu'elle faisait bien) mais hérite d'un grand portefeuille de l'Ecologie appelé "Nature en ville, aux espaces verts, à la politique de l'eau et à la biodiversité". Elle sera néanmoins en concurrence avec d'autres élus puisque le centriste Jacques Richir présidera le quartier de Lille-Sud mais se chargera également du "cadre de vie" et que le socialiste Bernard Charles perd Lille-Sud au profit d'une délégation en charge du "développement durable et de l'agenda 21". Bref, l'écologie est partout... 

Ma consoeur Dalila Dendouga bénéficie d'une belle promotion puisqu'elle est 6éme adjointe déléguée "aux centres sociaux et maisons de quartier" mais aussi "à la prévention de la délinquance, à la médiation et aux droits de l'homme". Elle devra s'entendre avec Franck Hannoh qui garde de le quartier du Centre et la "sécurité" tout en se méfiant du Sultan Hanna qui veut d'ores et déjà la chaperonner...

Les 2 parisiennes atterrissent à la tête  du quartier de Moulins pour Estelle Rhodes et celui de Wazemmes pour Charlotte Brun, propulsée 5éme adjointe, avec un plan de la ville dans leur poche. Si l'on ne trouve plus d'élu chargé de l'enfance, Charlotte Brun se charge  des "politiques éducatives et la parentalité" alors que Claudie Lefebvre est déléguée aux "activités périscolaires". Eparpillement... 

On retrouve un éclatement des pouvoirs avec l'habitat puisque Estelle Rhodes se voit attribuer "les relations avec les bailleurs" tandis que la députée Audrey Linkenheld s'occupe du "plan lillois de l'habitat"  que Mélissa Menet se charge de "la lutte contre l'habitat indigne" et que Stanislas Dendievel gère "l'urbanisme, l'action foncière et l'habitat durable". 4 locataires dans le même studio... 

La belle verte, Marie-Pierre Bresson que ses collègues surnomment "Nouvelles Frontières" devient adjointe aux grands voyages puisqu'en  plus de la "coopération internationale et européenne" elle hérite du "tourisme" . Et là, aucune concurrence avec d'autres élus... 

Quoi d'autre ? On note la délégation du proche de Patriiiiick Kanner, Laurent Guyot qui se retrouve à la tête du quartier de Vauban mais aussi délégué à "l'inclusion sociale". C'est mieux que de combattre les exclusions... Passer de l'exclusion à l'inclusion, c'est le début du changement, non ?  Enfin, notre ami Bigoudis, le député européen Gilles Pargneaux devient "conseiller municipal délégué conseiller auprès du maire". Je n'invente rien.   Pour finir, provisoirement, sur ce gouvernement lillois, il convient de relever la disparition de la délégation aux ruches et aux abeilles... Le bourdon... 

Repost 0
Published by pascal cobert - dans petits potins lillois
commenter cet article
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 12:03

Pas vraiment glorieux. Les grosses manoeuvres à la Communauté Urbaine de Lille risquent bien de dégoûter d'avantage encore les électeurs qui n'ont pas jusqu'à ce jour boudé les urnes. Certes, la gauche est devenue minoritaire au sein de l'assemblée communautaire et Martine Aubry ne pouvait que perdre la présidence. Mais de là à ne pas présenter de candidat ne serait-ce qu'au premier tour... Ne pas être candidat pour ne pas perdre et se lancer dans des curieuses combinaisons en choisissant de soutenir un candidat de droite dite modérée, Damien Castelain,  pour faire échouer celui de l'UMP, Bernard Gérard qui n'est pourtant pas un fou dangereux...  "L'important, c'est le projet" avait annoncé Martine Aubry. Sauf que nul ne connait vraiement le projet de l'heureux gagnant de ce tour de passe-passe. Un homme fiable puisque la veille du scrutin ce Maire d'une bourgade de 880 âmes avait signé un accord avec la tête de liste de l'UMP pour le dénoncer quelques heures plus tard. Quelles promesses le PS a mis dans la corbeille de cet étonnant mariage ? Quelles contreparties, Damien Castelain a t'il accordées au PS ? Bien sûr, nul ne le sait ! On ne sait même pas avec qui le nouveau président va gouverner. Les grosses manoeuvres continuent, en coulisse. Daniel Castelain a obtenu le poste grâce à la gauche mais pourrait s'allier avec l'UMP. Daniel Castelain est de droite mais il pourrait s'allier avec le PS. Bref, la démocratie a encore de beaux jours à l'ombre de nos regards attérés... Récemment, le site Rue 89, à l'occasion d'un entretien avec Pierre Mathiot, le brillant politologue de l'IEP de Lille, qualifiait Chti'Tine de future "Reine d'Angleterre". La Maire de Lille a effectivement perdu l'essentiel de son pouvoir en ne présidant plus l'assemblée de la rue du Ballon. La Reine de Lille ne fera plus la pluie et le beau temps sans l'aval du nouveau chef de la communauté urbaine. Des grandes colères en perspective...

Repost 0
Published by pascal cobert - dans petits potins lillois
commenter cet article
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 11:25

Etrange paradoxe. Aquillino Morelle, conseiller du roi, a été contraint de quitter le palais alors que Médiapart révélait un possible conflit d'intérêts datant de près de 7 ans. Il s'en défend. Maladroitement. On apprend au passage que le petit marquis dispose d'une vingtaine de chaussures de luxe et qu'un cireur professionnel vient régulièrement au château avec sa brosse à reluire pour faire briller les pompes. La vraie gauche, quoi... Bref, on ne rigole plus avec la morale au sommet de l'Etat et le suspect est chassé. Au même moment, ou presque, l'ancienne maire verte et désormais sans mandat, Dominique Voynet,  était nommée à l'Inspection Générales des Affaires Sociales puisqu'il fallait bien donner un boulot à l'ancienne ministre... Enfin, on s'étonne. On ne rigole plus avec la morale. Mais, Harlem Désir condamné pour un emploi fictif qui lui assurait un salaire payé grâce à  des subventions déstinées à aider les travailleurs immigrés rentre au gouvernement. Pour le remplacer à la tête du PS ? Un homme condamné par deux fois pour des faits d'abus de biens sociaux et divers détournements. En somme, les présumés innocents sont déstitués et le condamnés adoubés. Etrange paradoxe.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de pascal cobert
  • Le blog de pascal cobert
  • : Avocat au Barreau de Lille et Président de la Maison de Quartier de Wazemmes, Pascal COBERT vous propose un regard décalé sur l'actualité et le débat d'idées.
  • Contact

Recherche