Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 16:20

On le sait, un député UMP, Julien Aubert, a été lourdement sanctionné pour s'être adressé à la Présidente de séance de l'assemblée nationale en l'appelant "Madame le Président".  Madame Sandrine Mazetier est très à cheval (ou jument ?) avec la féminisation des expressions. C'est que l'Assemblée a "genré" son vocabulaire sans se soucier des préconisations de l'Académie Française... Cela me rappelle l'intervention de l'académicien Maurice Schumann annonçant l'élection de Marie Christine Blandin à la tête de la Région en lançant: "Madame Blandin ayant obtenu la majorité des suffrages, je la proclame président ou présidente, car l'un et l'autre se dit ou se disent" pastichant le jésuite Dominique Bouhours qui périssant en 1702 aurait déclaré "Je vais ou je vas mourir, l'un et l'autre se dit ou se disent". Il fut un temps où l'on soutenait que la fonction l'emportait sur le sexe et qu'il n'y avait donc pas lieu de féminiser certains titres. D'ailleurs, ne vous adressez pas à ma copine Martine Aubry en lui disant "Madame LA Maire" ! Elle n'aime pas du tout... Et quand elle n'aime pas...

 

Vieux débat. Il y a longtemps au barreau, les femmes les plus engagées ne voulaient pas qu'on les nomme "Avocate" mais "Avocat" afin de ne pas créeer une catégorie inutile: hommes et femmes exerçaient le même métier. Dèsormais, elles sont Avocates et nous nous adressons à elle par un "Ma chère Consoeur" et non plus "Cher Confrère". On a oublié que l'expression soulignait simplement l'attachement aux règles de la confraternité. Il n'y a donc plus  de confraternité avec une femme avocate. On attend que survienne la sororité...

 

 

 

Repost 0
Published by pascal cobert
commenter cet article
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 16:20

On le sait, un député UMP, Julien Aubert, a été lourdement sanctionné pour s'être adressé à la Présidente de séance de l'assemblée nationale en l'appelant "Madame le Président".  Madame Sandrine Mazetier est très à cheval (ou jument ?) avec la féminisation des expressions. C'est que l'Assemblée a "genré" son vocabulaire sans se soucier des préconisations de l'Académie Française... Cela me rappelle l'intervention de l'académicien Maurice Schumann annonçant l'élection de Marie Christine Blandin à la tête de la Région en lançant: "Madame Blandin ayant obtenu la majorité des suffrages, je la proclame président ou présidente, car l'un et l'autre se dit ou se disent" pastichant le jésuite Dominique Bouhours qui périssant en 1702 aurait déclaré "Je vais ou je vas mourir, l'un et l'autre se dit ou se disent". Il fut un temps où l'on soutenait que la fonction l'emportait sur le sexe et qu'il n'y avait donc pas lieu de féminiser certains titres. D'ailleurs, ne vous adressez pas à ma copine Martine Aubry en lui disant "Madame LA Maire" ! Elle n'aime pas du tout... Et quand elle n'aime pas...

 

Vieux débat. Il y a longtemps au barreau, les femmes les plus engagées ne voulaient pas qu'on les nomme "Avocate" mais "Avocat" afin de ne pas créeer une catégorie inutile: hommes et femmes exerçaient le même métier. Dèsormais, elles sont Avocates et nous nous adressons à elle par un "Ma chère Consoeur" et non plus "Cher Confrère". On a oublié que l'expression soulignait simplement l'attachement aux règles de la confraternité. Il n'y a donc plus  de confraternité avec une femme avocate. On attend que survienne la sororité...

 

 

 

Repost 0
Published by pascal cobert
commenter cet article
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 17:43

Depuis le début de l'été, l'entourage de Martine Aubry annonce urbi et orbi qu'elle va rompre le silence qu'elle s'imposait jusqu'alors et qu'elle allait dire ,haut et fort, tout ce qu'elle pensait de la situation politique. Une annonce maintes fois répétées par ses proches. Nous sommes désormais en Automne et nous ne voyons toujours rien venir... A t'on muselé la Maire de Lille ? On a dit que Matignon avait dépêché des émissaires pour adoucir Chti'Tine et calmer ses humeurs de révolte. Opération réussie ? Où alors n'est-ce toujours pas le bon moment pour lancer le grand retour de Titine sur la grande scêne nationale ? Il faut dire aussi que celle que les journaleux parisiens qualifient parfois de "femme forte du Nord" ne pèse pas si lourd dans son département. Tous les députés socialistes du Nord, tous, les lillois en tête, ont voté sans état d'âme la confiance à Manuel Valls. Pas un seul n'a émis la moindre réserve. Voilà qui n'est guère encourageant pour elle...

Repost 0
Published by pascal cobert - dans petits potins lillois
commenter cet article
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 08:06

Je l'avoue ici en toute humilité, j'ai cédé à la tentation. Oui, j'ai lu le fumeux livre de Valérie, toute honte bue. Un ouvrage dégoulinant de mièvrerie qui pourrait rejoindre sans nul doute la collection Arlequin. Mais, il faut le reconnaître, au-delà des malheurs de Valérie, le livre est fortement politique. Il peut se résumer en une seule phrase "François m'a trompée comme il trompe le peuple de France". Il mène sa vie publique à l'image de sa vie privée faite de faux-semblant, d'hésitations, de mensonges, de renoncements, de tromperies multiples et variées sans jamais assumer. De sa vie privée, on s'en moque et certainement que l'ex-première dame nous livre ses sentiments sans que cela corresponde véritablement à la réalité. Mais concernant la vie publique, on l'avait déjà constaté. Les promesses au peuple ne furent que manoeuvres de séduction. Pour mieux le trahir...

Repost 0
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 15:58

IMG_0411ab.jpgPierre de Saintignon n'a vraiment pas beaucoup de chance. A peine le vicomte a t-il proclamé sa candidature pour présider la Région du Nord Pas-de-Calais et même la Picardie qui pourrait s'y adjoindre que Gilles Pargneaux, le fameux Bigoudi, a lancé un communiqué pour souligner: "Pierre de Saintignon est MON candidat". Aïe ! Aïe ! On connnaît le piteux score obtenu par Gilles aux élections européennes et la débandade des socialistes du Nord aux municipales. Gilles file la poisse et il en rajoute ! PDS serait SON candidat à lui...

 

Le vicomte Pierre de Saintignon n'est pas assuré d'être le candidat de tous les socialistes. L'actuel Président, Daniel Percheron (qui n'est pourtant pas un mauvais cheval...) s'évertue à lui trouver un autre challenger. Les socialistes du Pas-de-Calais ne sont guère enthousiastes. Et, le vicomte Pierre de Saintignon apparâit trop comme étant l'envoyé spécial de la Maire de Lille et cela ne plaît pas à tout le monde. C'est l'énorme difficiluté du 1er adjoint au Maire de Lille. Il n'a pas su se forger une personnalité propre et à son coeur défendant on le présente toujours comme "l'homme lige de Martine Aubry", "son bras droit", "son fidèle", "son proche", "son porte-flingue", bref le serviteur de la vraie patronne qui n'a pas que des amis. Le chemin de croix ne fait que commencer...

Repost 0
Published by pascal cobert - dans petits potins lillois
commenter cet article
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 13:56

Elle trépigne d'impatience. Elle va parler. Haut et fort. Cht'Titine entend bien donner de la voix et ses petits soldats le confient sans cesse aux médias depuis le début de l'été: elle va sortir de sa réserve. Elle a balancé au début de l'été qu'il n'était pas encore trop tard pour que Hollande réussisse son quinquennat toute en s'emportant contre le projet de fusion du Nord Pas-de-Calais avec la Picardie. Puis, elle est partie discrétement en vacances. Et puis, même si elle a de le sympathie pour les "frondeurs" du PS, elle ne peut piffer Arnaud Montebourg pas plus que Manuel Valls. Difficile de se positionner lors de la crise du remaniement. Elle a mal vécu le "débauchage" de Patrick Kanner que les parisiens présentent comme l'un de ses proches (Alors que... Martine n'a jamais été proche de Patriiiiick !) Alors, les second-couteaux ont dénigré le nouveau ministre accusé de traitrise... Mais, elle reste en retrait. Elle attend toujours le bon moment. Ses affidés continuent de rassurer les inquiets: elle va parler. Haut et fort. Si, si. Sans prendre parti. Elle va causer en femme d'Etat. A l'occasion de la rentrée des classes, elle a lâché quelques mots. Alors qu'elle s'amuse à faire un dessin avec un enfant et qu'on lui demande si cette fleur qu'elle trace sur le papier, c'est une rose, elle répond: Il n'y en a plus. La rose socialiste est fânée. Et pour soutenir et condamner à la fois le 1er ministre qui avait déclaré sa flamme aux entreprises devant le Medef, elle martèle:

 

"Moi aussi j’aime l’entreprise et j’y ai travaillé, contrairement à d’autres... J’aime toutes les composantes de l’entreprise : salariés, cadres... J’aime quand les chefs d’entreprise font de l’économie et pas de la finance. Et j’aimerais que le MEDEF respecte les règles du contrat. Malheureusement aujourd’hui je n’ai pas l’impression que ce soit l’état d’esprit du MEDEF. Il faut les appeler à respecter les règles

 

Mais ce n'est qu'un amuse-bouche. Elle va bientôt prendre de la hauteur. Prendre date. Apparaître comme la "sauveuse". Celle qui peut réconcilier tout ce beau monde qui se déchire au sein du PS. Et les petites-mains se dévouent pour annoncer le futur miracle. Ainsi, le Maire de Lomme, Roger Vicot, fidèle parmi les fidèles, se remet à écrire pour dire qu'il est exaspéré par les bisbilles socialistes, que les râleurs n'ont pas tout à fait torts mais que le gouvernement a malgré tout un bilan honorable mais qu'il attend:

 

 

Alors j’attends…une personnalité de gauche sache sortir les socialistes de la mouise dans laquelle ils se sont enfoncés avec une énergie peu commune.

Alors j’attends… qu’avec un esprit responsable cette personnalité hisse, enfin, le niveau du débat au regard de l’enjeu qui devrait tous nous réunir, c’est à dire la réussite de nos politiques

Alors j’attends… que sans rejeter totalement certaines propositions des frondeurs, sans rejeter totalement la politique gouvernementale, cette personnalité de gauche, soumise à aucun cheffaillon d’estrade, dégagée des slogans réducteurs, signataire d’aucune harangue, redonne espoir à toute la gauche.

Alors j’attends… que cette personnalité démontre les erreurs, les fausses pistes, les espoirs déçus, porte sereinement les rééquilibrages nécessaires, souligne les incohérences et sache proposer, argumenter en s’appuyant aussi sur les aspects positifs de ces premières années de mandat présidentiel.

Et j’ai bon espoir.

 

Il ne donne pas de nom ni ne décrit  le visage de cette personnalité attendue comme...le Messie. Ce sera une surprise. Sainte Martine va bientôt apparaître. Amen.  

Repost 0
Published by pascal cobert - dans petits potins lillois
commenter cet article
27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 10:51

On ne peut pas dire que la nomination surprise de Patrick Kanner au sein du nouveau gouvernement a rempli de joie le grand manitou de la fédération du Nord du PS, Gilles Pargneaux, l'inénarrable bigoudi. C'est que Gilou à durant l'été viré à gauche. Si, si... Il n'hésite plus à dénoncer les dérives du pouvoir. Bref, Gilles Pargneaux a pondu un comuniqué pour souhaiter "la réussite de ce gouvernement qui va devoir affronter le désamour des Français et y répondre en menant une politique plus juste". Enthousiasme modéré...

 

Et il ajoute "Patrick KANNER a souhaité accepter, à titre personnel, la proposition qui lui a été faite de rentrer dans le Gouvernement. Je le félicite pour sa nomination et lui souhaite Bon Courage". Patriiiiick a connu plus d'encouragements ! Il a accepté d'enter au gouvernement "à titre personnel". C'est ce que l'on dit d'un militant qui a trahi  son parti et qui passe dans le camp adverse en catimini... Devait-il demander l'autorisation de Bigoudi ou de Chti'Tine avant de répondre favorablement au 1er ministre ? L'ami Bigoudi aurait pu assurer que grâce aux multiples talents de Patriiiick, le gouvernement avait désormais en son sein un quasi sauveur. Non, il lui souhaite un brutal  "bon courage" pour signifier "Que s'est'il embarqué dans cette galère ? ". 

 

Et ce n'est pas fini ! Gilles Pargneaux martèle "Un Nordiste, dans un Gouvernement ne suffit malheureusement pas nécessairement à faire une meilleure politique et nous avons besoin d’une autre politique en France et en Europe".

 

Bref, le chef des socialistes du Nord clame son propre désamour...  Celà va saigner !

 

 

 

 

Repost 0
Published by pascal cobert
commenter cet article
27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 09:11

Il n'a pas eu le temps de réfléchir ni de discuter. Mais il fallait du courage et de l'abnégation pour accepter sans hésiter de rentrer dans un gouvernement voué à l'échec. Patriiiiiiick l'a fait ! Patrick Kanner rentre au gouvernement là où personne (ou presque) ne l'imaginait. Les médias le disent "proche" de Martine Aubry. Il s'agit en réalité d'une proximité...géographique. Patrick ne se fâche pas, il compose. Il sait se faire apprécier et ne manque pas d'humour (la preuve, il aime beaucoup ce Blog !). PK voyait, comme beaucoup, DSK à l'Elysée. Lorsque l'on évoquait devant lui les chances d'un certain François Hollande, il ricanait "C'est une élection sérieuse, voyons ! Flamby, Président ? Inimaginable ! Il s'agit de la France, tout de même" Voilà, désormais, il est son ministre et lui sera forcément fidèle. Il y a peu, Patriiiiiick critiquait avec force la réforme territoriale mise en oeuvre par Manuel Valls. Et il abandonne la présidence du conseil général du Nord pour être son ministre. Un lillois au gouvernement, une première depuis Pierre Mauroy (Titine était parisienne...). Les socialistes du Nord vont s'écarteler entre un soutien sans faille au pouvoir et la sourde colère de Chti'Tine qui se voit voler la vedette. A suivre...

Repost 0
Published by pascal cobert
commenter cet article
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 09:01

martineaubrylaflingueuse.jpgDurant de longs mois, elle a rongé son frein et s'est abstenue de tout commentaire désobligeant. Après avoir refusé un poste de numéro 2 dans le gouvernement Ayrault gentillement qualifié de "naze", Chti'Tine s'est enfermée sous le beffroi lillois ne réservant ses analyses acerbes qu'à un cercle très restreint. Puis, l'été venu, Titine se lache. Elle flingue ! Elle a pesté contrre l'idée de fusion de la Région Nord Pas-de-Calais avec la Picardie en arguant que l'on ajoute pas de la misère à la misère alors que l'on croyait que notre belle région dirigée depuis toujours par les socialistes et les écologistes était exemplaire, dynamique, innovante, à la pointe de tout. Puis, avec tact, le tact de Martine est légendaire, elle a expliqué doctement qu'il n'était pas encore trop tard pour que François Hollande réussisse son quinquennat. Un bel encouragement... Bref, elle est très colère. Bigoudi, Gilles Pargneaux, a décrypté la psychologie de sa douce patronne "Elle a eu le sentiment qu'on se moquait d'elle, qu'on la piétinait" Alors, elle s'est réveillée. Un ministre courageux qui a cependant souhaité garder l'anonymat a souligné "Faire cela, c'était la provoquer inutilement. On a réveillé l'ours Aubry". Un ours !!! Et pourquoi pas un "ours mal léché" ? Pour éviter toute confusion malveillante, je rappelle que l'expression populaire est usitée pour évoquer "une personne faisant preuve d'un comportement social bourru, grossier, désagréable, rustre, qui n'est pas poli, ni convenable et ne sait que peu des choses des usages du monde" (source Wikipédia). Rien à voir avec la Maire de Lille... Quoique. Bigoudi toujours, se veut rassurant et annonce "Elle n'est ni aigrie ni rabougrie dans un petit coin". Bien évidemment, elle se veut constructive et bonne camarade. C'est alors que le Canard Enchainé publie un article sous le titre "La Dame de pique" qui pourtant, on le sait,  a du coeur, dans lequel on apprend médusé que Chti'Tine aurait sympathiquement lancé au député socialiste Gaëtan Gorce qui souhaitait lui serrer la main "Je ne te salue pas, vieille salope". La grande classe... Elle aurait également refusé de poser devant les photographes avec Harlem Désir en expliquant avec la douceur qui la caractérise "Pas question de poser à côté de cet enculé". Un ours mal léché, disais-je...

 

 

 

Repost 0
Published by pascal cobert
commenter cet article
29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 14:24

La présidente du FN a trouvé une solution simple pour mettre fin aux manifestations violentes qui suivent les match de football dans lesquels joue l'équipe d'Algérie. Logique et évident: "Il faut maintenant mettre fin à la double nationalité" assène Marine Le Pen. "Il faut choisir, être français ou être autre chose" a t-elle ajouté. Autre chose...

Bref, selon Marine Le Pen, les dégradations commises par ces voyous à l'issue des match a une explication incontournable: la bi-nationalité. Pour être précis, le Front National ne condamne pas spécialement le principe de la bi-nationalité puisque ce parti ne condamne pas la bi-nationalité française avec un autre pays européen, ou américain ou encore israélien. Uniquement la double nationalité française avec un pays "exotique" et spécialement du Maghreb. Qu'un français s'engage dans l'armée israélienne pour traquer les arabes de Palestine ne dérange nullement le FN. Allez savoir pourquoi ?

Revenons au sujet du jour. Selon Marine Le Pen, donc, si des casseurs brulent des voitures quand l'équipe d'Algérie a joué au ballon, c'est parce que ces délinquants sont à la fois français et algériens et qu'il privilégient leur appartenance à la nation algérienne. Et elle oublie au passage que l'immense majorité des joueurs des Fennecs ont également la double nationalité... " L'équipe de France bis", soulignent certains commentateurs sportifs. Peu importe...

Rappelons d'abord que les bi-nationaux n'ont guère le choix. Un algérien qui est aussi français n'a pas la liberté de renoncer à sa nationalité d'origine. Il n'y peut rien.  Par ailleurs que peut savoir Marine Le Pen de l'origine des voyoux qui à l'occasion des match de foot brulent poubelles et voitures. A priori, la plupart de ces casseurs n'ont aucun lien avec.... l'Algérie. Quand on constate que ces délinquants ont notamment pillé une agence de pompes funèbres musulmane à Roubaix, on peut s'interroger sur les motivations de ces soit disant rebelles islamistes que dénonce le FN. Du grand n'importe quoi.


 

Repost 0
Published by pascal cobert
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pascal cobert
  • Le blog de pascal cobert
  • : Avocat au Barreau de Lille et Président de la Maison de Quartier de Wazemmes, Pascal COBERT vous propose un regard décalé sur l'actualité et le débat d'idées.
  • Contact

Recherche