Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 14:18
Je ne regarde  jamais le journal sur TF1 même quand Claire Chazal sévit à l'antenne. Et j'ai tort...
 
Il semble bien que la présentatrice vedette de la chaîne privée ne manque pas d'humour... Assurément.
 
Repost 0
Published by pascal cobert - dans C'est juste pour rire
commenter cet article
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 18:02

L'islamologue mondain, Tariq Ramadan, aime bien la ville de Roubaix et il y vient régulièrement pour y tenir conférence à l'invitation d'une association adepte du dialogue accusée d'être au service des "islamo-gauchistes" proches des Verts. Et à chaque fois, la conférence bénéficie d'une publicité inespérée grâce à la traditionnelle polémique que lance la droite et les tenants d'une laïcité particulièrement stricte. Ainsi donc le petit chef de l'UMP de Roubaix a tancé le Maire de la Ville pour son laxisme à savoir avoir accepté de louer un local municipal permettant au philosophe suisse et controversé de s'exprimer. Et le nouveau maire de Roubaix, Pierre Dubois a enflammé la polémique en soutenant qu'il souhaitait que le débat prévu soit contradictoire et demandant en conséquence la présence d'un curé à la tribune ! Soulignons que la conférence à pour thème "islam et médias". Que viendrait faire un abbé ou un évêque dans cette galère ? Un journaliste spécialiste des médias peut être, un historien des religions pourquoi pas, mais un curé... Du coup, le 1er adjoint au maire, mon copain Renaud Tardy, qui ne cache pas vouloir être calife à la place du calife aux prochaines élections municipales, dénonce vertement son maire actuel pour cette ineptie. "Ce n’est certainement pas en faisant un mauvais remake de Clochemerle sur le sujet brûlant de l’Islam et des médias que Roubaix brille par son intelligence et donne à voir le meilleur"  lâche t-il sur son blog. Certains crient déjà à la démission du 1er adjoint. D'autres saluent la réplique épicée de Renaud. En tout cas la polémique enfle encore et la salle Watremetz sera pleine à craquer pour écouter le séduisant prédicateur.

 

 

 

Repost 0
Published by pascal cobert
commenter cet article
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 16:29

Il faut bien le reconnaître, lors des longues négociations en vue de la fusion des rédactions de la Voix du Nord et de Nord Eclair pas grand monde s'est soucié du sort de Jean-René Lore. On savait que le rédacteur en chef de Nord Eclair allait disparaître de l'organigramme. Sans tambour ni trompette. "Chef, peut être, rédacteur, on en doute !" s'exclamait un journaliste qui lui reprochait de ne pas avoir sauvé le journal dont les ventes dégringolent depuis plusieurs années. Il est vrai que JR Lore ne sortait que très rarement son stylo pour rédiger un petit article. "Lore, j'adore" plaisantait une jeune journaliste lors de la fête d'enterrement du journal. Et c'est à cette occasion que le grand patron du groupe la Voix du Nord a annoncé officiellement que désormais Jean-René Lore passait du Nord à l'Est. Si, si. Il va donc diriger le journal "Est Eclair" et là bas on s'inquiète pour l'avenir du quotidien de l'Aube, le journal des gens qui se lèvent tôt... Cette nomination annonce t-elle la mort prochaine du journal de Troyes ? Jean René Lore a perdu le Nord. Mais il n'a pas dit son dernier mot.

Repost 0
Published by pascal cobert - dans critique des médias
commenter cet article
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 08:14

brigitte bardot nue16Si, si. Il était un temps où les camarades de la CGT applaudissaient chaleureusement Brigitte Bardot. Non pour ses performances cinématographiques ni pour son sourire mutin, la générosité de sa poitrine ni même pour la splendeur de ses fesses. Non, non. Que nenni ! Pour ses idées et son courage politique. Qu'on se le dise ! Certes, je vous parle d'un temps que les moins de 20, 40, 60 ans ne peuvent pas connaître...

 

J'ai découvert cette savoureuse anecdote en lisant la contribution de mon vieux copain, Jean-René Genty, dans l'ouvrage publié par le CCAS de Dunkerque "Des Dunkerquois dans une guerre sans nom". Voilà, j'ai cité ma source. Maintenant, revenons vite à Brigitte Bardot.

 

La scène se déroule sur le port de Dunkerque, le 4 décembre 1961. La CGT rassemble près de 2000 dockers pour l'inauguration de la nouvelle maison syndicale du port. A l'époque l'OAS multiplie les attentats. Et le chef de la CGT dénonce dans son discours la menace fasciste qui pèse sur la France et fait acclamer durant de nombreuses minutes l'actrice Brigitte Bardot. C'est qu'à l'époque, l'actrice avait reçu de l'organisation clandestine une lettre de menace et exigeait le versement d'une somme de 50.000 francs pour soutenir les activistes de l'Algérie Française. La police française refuse de protéger la nouvelle icône du cinéma. Mais, elle ne cède pas. Elle dépose plainte pour tentative de chantage et extorsion de fonds et publie courageusement une lettre ouverte où elle explique son refus de cotiser sous la menace. "En tout cas, moi, je ne marche pas parce que je n'ai pas envie de vivre dans un pays nazi" déclarait t-elle. Des applaudissement largements mérités. Les temps ont bien changé depuis...

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by pascal cobert
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 15:46

PhotoFunia_cd92.jpgLe lecteur assidu de la presse régionale a subi ce matin un double choc. Deux événements le même jour, quasiment une révolution. Il a pu découvrir dans les colonnes de Nord Eclair un article signé par Jean-René Lore et dans les colonnes de La Voix du Nord un billet signé par Didier Specq. Incroyable !

 

Jean-René Lore, donc, le rédacteur en chef charismatique de Nord Eclair, s'est fendu d'un bref article, cela lui arrive en moyenne deux à trois fois par an, pour annoncer aux lecteurs l'imminence d'un Nord Eclair tout nouveau, tout beau, forcément plus proche de ses lecteurs. On le sait La Voix du Nord et Nord Eclair appartiennent au même groupe qui a décidé de fusionner les deux rédactions en une seule équipe mais qu'on se le dise les deux titres survivront chacun avec son originalité. Voire...

 

Justement, la signature de l'éternel chroniqueur judiciaire de Nord Eclair, le célèbre Didier Specq, le journaliste aux rouflaquettes, apparaît pour la première fois, c'est un événement historique, dans les pages de la Voix du Nord. Qu'on se rassure, il écrit toujours dans son propre journal. En réalité, désormais, il chronique dans les deux. C'est ce qu'on appelle une nouvelle synérgie. Quand on y regarde de plus près, l'on constate que l'article publié dans la Voix du Nord est exactement le même que celui qui figure dans la page "Justice" de Nord Eclair. Quelques lignes en moins, il est vrai ... Du copié-collé. Un seul journaliste, le même article pour deux journaux concurrents différents. Voilà le progrès.  

 

Les plus anciens se souviennent de l'époque où l'on nous promettait la survie de Nord Matin et de Nord Eclair jusqu'à ce que les deux journaux publient exactement les mêmes articles avant la mort définitive du quotidien de la démocratie socialiste. L'histoire va t'elle se répéter ?

Repost 0
Published by pascal cobert - dans critique des médias
commenter cet article
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 17:54

La Maire de Lille a présenté ses voeux aux lilloises et aux lillois sous le beffroi jeudi dernier. Des centaines et des centaines de personnes représentant les "forces vives" de la ville ont pu serrer la main ou claquer la bise à Chti'Tine. Le vin de Champagne coulait à flot pour accompagner des milliers de petits fours. Une cérémonie sans économie ni austérité. Il n'est pas de bon ton de demander "combien cela coûte ?". La question revêt semble t-il un caractère odieusement populiste. De toute façon, on le sait, il n'y a que les centres sociaux qui coûtent cher... Bref. Le lendemain, après les voeux au personnel municipal, (ambiance bien plus frugale) Titine recevait pour leur souhaiter une bonne année l'ensemble des conseillers de quartier (déjà invités la veille !) pour un petit coup à boire au Tri Postal (Là, c'est chic). Du coup, tous les élus du conseil municipal ou presque ont du boycotter les voeux du président du conseil général du nord, Patriiiiiick Kanner, pour se montrer aux côtés de la grande cheftaine. Elle n'en finit pas de souhaiter une bonne année à qui veut l'entendre. Bien sûr, il y aura les voeux à la presse et d'autres festivités traditionnelles. Mais, ce n'est pas tout ! Martine annonce qu'elle sera présente aux cérémonies des voeux dans chacun des 10 quartiers lillois où elle retrouvera celles et ceux qu'elle a déjà invités à l'hôtel de ville puis au Tri Postal. Et nos élus se précipiteront à chacune des 10 cérémonies pour se montrer encore une fois auprès de la grande cheftaine de Lille. On va finir par croire que la campagne des élections municipales a déjà commencé.

Repost 0
Published by pascal cobert - dans petits potins lillois
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 08:00

Quoi de mieux qu'une belle plainte pour s'offrir à peu de frais un espace médiatique de grande ampleur ? Même si de telles initiatives judiciaires plus qu'hasardeuses desservent la cause qu'elle sont sensées servir. Je ne connaissais nullement cette association "CollectifDom" qui lutte donc contre le racisme que subissent les antillais, guyanais, réunionnais et mahorais (Rien qu'eux, hein. A chacun sa clientèle !) Cette association donc a l'honneur des médias parce qu'elle vient de déposer une plainte pour injures raciales à l'encontre de ... Nicolas Bedos. Il fallait y penser... On aime ou pas l'humour très corrosif du fils de l'autre bourré de provocations multiples et d'auto-dérision. Et il faut être totalement bouché pour imaginer qu'il puisse dissimuler dans ses chroniques une quelconque pensée raciste. Ce collectif n'a pas apprécié l'usage d'expressions telles que "enculé de nègre" ou " indolence insulaire" et encore "autochtone oisifs". Sauf que l'artiste a usé de ces termes pour dénoncer les gros cons qui ont ce type de réflexion et dans le texte attaqué, c'est un imbécile en vacances qui injurie salement les indigènes vivant dans sa zone touristique. La plainte est bête. Sachant que Nicolas Bedos ne cesse de décrire des bimbos nymphomanes avec de grosses poitrines à la place du cerveau, on risque de voir une association féministe déposer une belle plainte pour sexisme contre l'abominable auteur aux fantasmes délurés. Et on en parlera dans les journaux...

 

Le Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN) qui combat le racisme que subissent les noirs (Les autres couleurs devront chercher une autre boutique) et qui organise une élection de "Miss" uniquement réservée aux jeunes filles de couleur noire (Si ce n'est pas du racisme...) occupe l'espace médiatique grâce à une nouvelle initiative; vous l'aurez deviné, une... plainte. Et pas n'importe laquelle ! Une femme prénommée Rosita qui se présente comme une guadeloupéenne descendante d'esclaves poursuit l'Etat français pour crime contre l'humanité (l'esclavage) que ses ancêtres ont subi jusqu'en... 1837. Et elle réclame réparation du préjudice qu'elle subit du fait que ses aïeux ont beaucoup souffert, il y a près de deux siècles. Le CRAN annonce "une pluie de procès" et son intention de lancer une Question Prioritaire de Constitutionnalité concernant le décret d'abolition de l'esclavage qui date de 1848. Ce décret est-il conforme à la Constitution de 1958 ? Voilà une question pertinente ! Des procès qui ridiculisent de justes causes...

 

Repost 0
Published by pascal cobert
commenter cet article
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 14:37

On le sait, ma Maire m'a diffamé en déclarant à la presse que je n'étais qu'un margoulin qui s'enrichissait en détournant les subventions de la ville de Lille. Enfin, cela était dit autrement mais c'est ce que signifiait clairement la saillie de Chti'Tine. L'on m'a rapporté récemment cette réaction d'une femme que je ne connais guère mais qui lit le journal : "Maître Cobert ? Y ferait mieux de rendre l'argent qu'il a volé à la ville"....

 

Bref. On peut lire aujourd'hui dans La Voix du Nord:

 

" Pascal Cobert veut les excuses du maire.

 

"Soit je reçois de Mme Aubry une lettre d'excuses que je publierai sur mon blog, soit je l'attaque en diffamation". C'est l'avocat que l'on a croisé hier au palais de justice, mais c'est avec la casquette de président de la maison de quartier de Wazemmes qu'il s'exprime. Diffamation ? Dans le cadre d'une conférence de presse, la maire de Lille a ainsi commenté l'action associative du susnommé Cobert "Il fait de l'immobilier avec l'argent du contribuable". La maison de quartier a fait l'acquisition, il y a quatre ans, d'un local rue de Wazemmes, inauguré en présence d'un adjoint au maire. "Propriété de l'association et pas de son président" rappelle Cobert sur la toile. Il peut saisir la justice dans les trois mois de la date de diffamation, laquelle est actée au 24 décembre, jour de parution d'un article dans ces mêmes colonnes. "C'était mon cadeau de Noël" ironise l'intéressé. "

 

 

Merci à la Voix du Nord de reconnaître explicitement que les propos tenus par Titine relèvent d'évidence de la diffamation.

 

Sinon ? J'attends effectivement les excuses de Martine qui j'en suis convaincu doit regretter amèrement son dérapage. Qu'elle me ramène donc de son prochain voyage en Chine le petit livre rouge dédicacé de sa propre plume avec cette seule et simple mention "Désolée, Pascal".

Repost 0
Published by pascal cobert - dans petits potins lillois
commenter cet article
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 16:03

Bizarre, comme c'est bizarre... Ce débat de début d'année est vraiment très curieux. On le sait, les dirigeants des écoles privées catholiques ont lancé un appel pour que le débat sur le mariage pour tous se discute dans les écoles, collèges et lycées dans une perspective que l'on imagine fort bien. Du coup, au PS et Vincent Peillon en tête, on s'étonne, on tempète, on condamne un tel projet. L'école doit rester neutre, assure le Ministre. Du coup, à droite l'on vitupère: c'est de la cathophobie, les débats de société ont leur place dans les écoles, assure t-on dans les rangs de l'UMP. Bizarre, disais-je. Car traditionnellement, à gauche on a toujours milité pour que l'école soit au coeur des débats de société pour apprendre les élèves à devenir de bon citoyens et à droite, on a toujours milité pour une école sanctuarisée où l'on dispense des savoirs académiques sans se mêler de questions politiques. Aujourd'hui, c'est l'inverse. Bizarre, assurément...

Repost 0
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 09:23

Le camarade Gérard Deperdiev a donc obtenu la nationalité russe et le nouveau tovarich déclare un amour immodéré pour la grande "démocratie russe". Voilà donc un homme qui change de passeport comme on change de compagnie d'assurance ou de mutuelle. Une meilleure couverture... Pour l'instant, il dispose de deux nationalités puisqu'il est toujours français. Celui qui soutenait avec force "Nicolaï Sakorzÿ" aux dernières élections présidentielles semble oublier le discours des amis de l'UMP qui accablaient les adeptes de la "double nationalité", ces français qui gardent, alors qu'en réalité ils n'ont pas le choix, leur nationalité d'origine qu'elle soit algérienne ou sénégalaise par exemple quand ils acquièrent la nationalité française. "Ils devront choisir !" exultaient les proches de Nicolaï 1er. Mais quand un milliardaire s'achète une nationalité supplémentaire, nul ne s'indigne dans les rangs de l'UMP. Non, on le plaint même... Comme on ne fustige guère celles qui vont accoucher aux States pour que le bambin puisse posséder dès la naissance un passeport américain en sus de ses papiers français. A eux, on ne demande guère de choisir. Comme on ne critique pas les juifs français qui se font déliver un passeport israélien. Là il n'est pas question de débattre de l'identité nationale ! Etonnant, non ?

 

 

Repost 0
Published by pascal cobert
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pascal cobert
  • Le blog de pascal cobert
  • : Avocat au Barreau de Lille et Président de la Maison de Quartier de Wazemmes, Pascal COBERT vous propose un regard décalé sur l'actualité et le débat d'idées.
  • Contact

Recherche