Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 16:17

A l'approche de Noël et alors que les débats sur la laïcité pullulent, certains s'interrogent: Un intellectuel musulman chargé de la laïcité dans une mairie socialiste, c'est possible ?". Euh, oui. A Tourcoing... On peut d'ailleurs s'étonner d'une telle délégation du Maire puisque tout élu se doit de respecter et garantir la laïcité et qu'une commune ne dispose d'aucune compétence spécifique en la matière. Mais bon, c'est à la mode d'inventer de tels "ministères". Et donc, le conseiller municipal délégué à la laïcité se présente par ailleurs comme un "intellectuel musulman". Houari Bouissa, historien et chercheur, contribue au site controversé parfois qualifié d'intégriste ou d'islamiste et en tout cas fortement communautariste, "Oumma.com" qui s'adresse comme son nom l'indique à la communauté musulmane. Il y tient un discours plutôt mesuré, il est vrai. On retrouve également l'élu comme enseignant au sein de l'institut de théologie musulmane Avicenne. Et sur son blog, le Maire de Tourcoing invite ses lecteurs à découvrir les écrits d'Houari Bouissa. Curieux mélange des genres... Il est vrai que Michel-François Delannoy, le Maire socialiste (On le dit proche de DSK) ne fait pas mystère de ses convictions religieuses protestantes. Bien plus, il use de son statut de personnalité politique pour communiquer sur sa foi dans les médias. Ainsi a t-il complaisamment raconté à la presse ses soirées familiales autour d'une Bible ouverte. Pas très laïc, tout ça. Non ?

Partager cet article

Repost 0
Published by pascal cobert
commenter cet article

commentaires

Michel-François DELANNOY 25/01/2010 12:05


Monsieur, à la lecture ce billet, je me dois de rétablir la vérité. Je n'ai jamais usé de mon "statut", comme vous pouvez l'insinuer, pour faire état de mes convictions religieuses. J'ai répondu,
l'an dernier, à la question d'une journaliste de Nord Eclair, sur la fête de Noël. La raccourci que vous prenez pour évoquer au passage le positionnement de la ville de Tourcoing sur la laïcité
n'en est pas moins déplacé.
En revanche, j'use et j'abuse de mon statut pour défendre la laïcité dans chaque quartier de Tourcoing, dans chaque école, chaque collège ou lycée. Avec l'équipe municipale et les partenaires
associatifs, nous construisons la laïcité au quotidien par des actions concrètes et non dans le confort d'un billet d'humeur sur un blog. A moins que vous ne régliez d'autres comptes ?


pascal cobert 26/01/2010 13:25



Un grand merci, Monsieur le Maire, de sacrifier quelques minutes de votre précieux temps pour visiter mon modeste Blog et le commenter. Je note, donc, qu'une fois encore, "c'est la faute
aux journalistes !" Sinon, je relève également que comme notre roitelet vous opposez ceux qui agissent à ceux qui commentent... Enfin, et vous le savez bien, je ne règle, ici, aucun compte.
Cordialement.



jimmy salengro 23/12/2009 23:21


La comparaison avec les USA et l'Angleterre est intéressante. Ces deux pays sont-ils plus "cool"? Pas sûr. Car, pour résumer, ils admettent l'exposé publique des convictions religieuses mais, en
même temps, les électeurs, l'opinion et les journalistes de ces pays n'admettent que ceux qui font état de leurs convictions religieuses ne les respectent pas. Gare, par exemple, à celui qui
professe des options chrétiennes (condamnant donc l'adultère) et qui s'adonne aux délices de la tromperie dans sa petite collectivité territoriale où il se prend pour le coq du village.


Jean-Philippe Vidal 23/12/2009 07:28


Pas facile de placer la bonne limite. Un(e) élu(e) n'en reste pas moins un être humain avec, assez souvent, des convictions religieuses qui font partie de l'essence même de son être.

Lorsqu'un fidèle pratiquant d'une religion devient élu, que doit-il faire ? Nier toute pratique religieuse ? Si, alors qu'il est catholique pratiquant, on lui demande ce qu'il fait de ses
dimanches, doit-il s'imposer de ne pas répondre ou rayer d'un trait de plume l'heure (et demie avec les déplacements) de la messe ?

Je serais pour qu'on laisse les hommes et femmes politiques s'exprimer sur leur foi, qui, dans certains cas, fait partie du fondement de leur personnalité lorsqu'ils parlent d'eux-mêmes. Leur
fonction doit absolument respecter la laïcité mais eux-mêmes ont le droit de pratiquer une religion et d'en être fiers, dans le respect des autres religions et de l'athéisme, evidemment.

J'ai l'impression que d'autres pays sont plus cools que celà sur ces sujets, notamment les USA et l'Angleterre.

Ce qui m'a choqué, moi, c'est de voir des ministres recevoir la communion lors de la venue de Benoit XVI à Paris. On peut se dire catholique pratiquante sans se laisser filmer la bouche ouverte.


Présentation

  • : Le blog de pascal cobert
  • Le blog de pascal cobert
  • : Avocat au Barreau de Lille et Président de la Maison de Quartier de Wazemmes, Pascal COBERT vous propose un regard décalé sur l'actualité et le débat d'idées.
  • Contact

Recherche