Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 23:21

Tout va très bien Madame la Marquise, tout va très bien... Ainsi donc, tous les députés socialistes du Nord, forcément à l'écoute des habitants qui souffrent, ont voté comme un seul homme et avec enthousiasme le plan d'austérité drastique proposé par Manuel Valls. Pas un seul vote contre, ni même une petite abstention. Non. Les parlementaires élus sur des promesses de justice sociale ont adopté un plan à l'opposé des "convictions" affichées avec force lors de leur campagne électorale. Ils disent avoir entendu le message des citoyens lors de la raclée des récentes élections municipales. Mais ils persistent à trahir leurs engagements pour mener fièrement et sans état d'âme  la politique de l'ennemi. Et ils s'étonnent que de plus en plus de braves gens se détournent du jeu démocratique qui n'a plus rien de ludique.

On nous avait vendu les "primaires" comme le top du renouveau démocratique (j'avais des doutes). Soit. De fait le choix du plus grand nombre s'est porté sur François Hollande et il a gagné le scrutin (de justesse). Et deux ans plus tard, on retrouve à Matignon celui qui avait à peine obtenu 5% des voix parmi les sympathisants socialistes qui à une très large majorité s'était détournés de ses thèses néo-libérales. Et démocratiquement, c'est désormais lui qui gouverne et définit la nouvelle ligne politique que la majorité de la gauche avait  clairement rejetée. "Votez, votez pour nous, on s'occupe du reste !!!"

La presse parisenne avait désigné Martine Aubry comme étant l'instigatrice  des socialistes frondeurs défiant le 1er ministre avec en tête son ancien directeur de cabinet, Jean-Marc Germain. Peut être. Sauf que... Audrey Linkenheld, surnommée "Bébé Aubry", députée de Lille par la grâce de Chti'Tine, a voté sans réserve le programme austère de Manuel Valls.  Alors qui croire ?

Partager cet article

Repost 0
Published by pascal cobert
commenter cet article

commentaires

BILOUTE du VIMEU 17/05/2014 09:46


Et  si TITINE devenait chanteuse  en FIN se MANDAT  ??


 


Martine Aubry sait surprendre. Jeudi soir, à Lille, à la fin du meeting pour la campagne des européennes auquel
participait Manuel Valls, ce n'est pas La Marseillaise qu'a entonné la maire de Lille, mais la chanson du Chiffon rouge.
Un classique du répertoire de gauche, souvent entonné lors des manifestations, écrite par Michel Fugain. Manifestement ravie de sa trouvaille, Aubry n'a pu que constater que Valls n'en
connaissait pas les paroles. Une fois le chant terminé, elle s'est penchée vers lui: «Ça, c'est une chanson de gauche».

Présentation

  • : Le blog de pascal cobert
  • Le blog de pascal cobert
  • : Avocat au Barreau de Lille et Président de la Maison de Quartier de Wazemmes, Pascal COBERT vous propose un regard décalé sur l'actualité et le débat d'idées.
  • Contact

Recherche