Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 16:25

La double affaire "Stéphane Guillon" et "Eric Zemmour" a agité toute la semaine le grand bocal médiatique. Le premier sur France Inter brocarde Eric Besson qualifié de sous marin du Front National oeuvrant pour son "fürher" et l'arrivée de Zemmour au ministère de la Culture tout en critiquant le physique peu amène de l'ancien socialiste. Hallali. Le second sur le plateau de Canal +, invité de Thierry Ardisson, pour la promotion de son bouquin "Mélancolie Française" justifie le fait que la police contrôle généralement les personnes d'apparence étrangères puisque les noirs et les arabes sont les plus nombreux parmi les trafiquants. Hallali. Alors, il y a les pro-Guillon et les pro-Zemmour et tous ceux qui confondent les deux extrêmes, l'un risquant de se faire virer encore une fois de France Inter (certains se demandant si ce n'et pas ce qu'il cherche véritablement) et l'autre ayant fait l'objet d'une procédure de licenciement de la part de l'un de ses employeurs, Le Figaro, (pensez-vous ce journal ne peut garder en ses colonnes un affreux raciste !). Procédure vite abandonnée puisque même la LICRA renonce à l'incontournable procès annoncé tandis que le patron de France Inter, tel une Ségolène Royale en mal de repentance, a présenté ses excuses au ministre à l'honneur bafoué pour les écarts du trublion qui assure à la radio d'Etat un audimat qui concurrence Guy Carlier sur Europe 1 et, encore lui, Eric Zemmour sur RTL...

Que de confusions ! Eh oui. Faut-il rappeler cependant que Stéphane Guillon est un comique maniant la caricature tel un Coluche ou même un Thierry Le Luron alors qu'Eric Zemmour, un homme de grande culture, est journaliste. En principe, cela n'est pas pareil. Mais, effectivement, on s'y perd. Le comique s'amuse de l'actualité et sous couvert de gags et de bons mots propose une analyse de la vie politique  et le journaliste érudit fait carrière sur tous les médias en vendant ses "dérapages" et ses chroniques qui s'apparentent de plus en plus à des sketches avec des phrases chocs, des idées provocantes et le jeu de scène qui va avec. Ah, les mimiques de Zemmour !

Sur ce, Zemmour a t-il commis une infraction relevant de la discrimination raciale ? Je ne le pense pas. Il peut dire ce qu'il pense qu'il ait tort ou raison. Justement, est-il dans le vrai ? Oui et non ! S'il visait, non pas toute la délinquance, mais le "trafic" de produits stupéfiants, comme il le dit "c'est un fait", les personnes qui comparaissent devant les Tribunaux pour cette infraction sont souvent d'origine maghrébines ou africaines. Et il y a plein d'explications à cette réalité qui font le bonheur des sociologues subventionnés. Mais, mais. Comme l'explique le talentueux "Sub Lege Libertas" (un visiteur habituel de mon modeste Blog) chez Eolas, cela n'est vrai que parce que l'on ne traque la délinquance que dans certaines zones dites sensibles et dans certains milieux dit difficiles sans inquiéter les trafiquants "blanc-blanc" qui fournissent les jeunes bourgeois et la Jet Set dans les beaux quartiers. C'est à lire ici.

Et alors ? Tout cela est déjà largement dépassé. On apprend désormais que Thierry Ardisson menace Zemmour de poursuites. Ah, la menace de dépôt de plainte, c'est vraiment devenu indispensable. Et surtout, voilà que Philippe Bilger est convoqué par le procureur général de Paris pour avoir soutenu Eric Zemmour sur son Blog.  On a pu lire sur certains sites et quelques Blogs que "Maître Bilger, avocat" était poursuivi par le Ministre de la Justice. Non. Le médiatique Bilger n'est pas un de mes brillants confrères mais Avocat Général près la Cour d'Appel de Paris donc un haut magistrat chargé de porter l'accusation sous le contrôle de sa hiérarchie et donc du Garde des Sceaux dont il met en oeuvre la politique pénale. Donc, Bilger a confirmé le propos de Zemmour en écrivant qu'il suffisait d'assister aux audiences du Tribunal Correctionnel de Paris pour s'en convaincre. Cela n'a pas plus à Dame Michelle Alliot-Marie qui n'en pense pas moins...  Et de rappeler que le magistrat est tenu par un devoir de réserve lié à sa fonction de serviteur de l'Etat. "C'est un fait" comme dit l'autre. Sauf que le Sieur Bilger ne s'est jamais gêné de dire tout haut ce qu'il pense à la grande satisfaction du corps judiciaire puisque ses livres, ses passages télé et son Blog donnent au bout du compte une image humaine de la Justice qui en a bien besoin. A noter d'ailleurs que le magistrat a pu tancer sa Ministre Rachida Dati au delà du convenable sans qu'elle n'engage à son endroit la moindre procédure disciplinaire. Mais Alliot-Marie n'a pas la tolérence et l'élégance de Rachida.

Tout cela pour dire quoi ? Que la notion de devoir de réserve à laquelle sont astreints les fonctionnaires est très élastique. On a également appris cette semaine la révocation d'un gendarme qui avait osé critiqué la pertinence du rapprochement de la police et de la gendarmerie alors qu'il s'était exprimé en qualité de chercheur. Rester sur sa réserve, c'est demeurer neutre: ni pour, ni contre. Or quand un magistrat, par exemple le procureur de la république de Lille, écrit dans le journal "Le Monde" une chronique pour approuver "sans réserve"  le projet de réforme de procédure pénale de sa Ministre, nul ne lui reproche d'avoir violé son devoir de réserve. Si un autre se fourvoie à critiquer le gouvernement qui l'emploie, on lui rappelle fermement ses obligations de neutralité. Cherchez l'erreur !

Sous toutes réserves et ce sera justice.

Partager cet article

Repost 0
Published by pascal cobert
commenter cet article

commentaires

BILOUTE du VIMEU 28/03/2010 19:32


la réserve  ou la  cuvée  du patron , c' est  le top  ...  qui doit rester  de  qualité  dans  la  nuit des  temps ... 
croyez  vous  que  l'amuseur mal rasé  et  gesticulant , croyez  vous  que  le  polémiste  triste  et  agressif  sont 
dignes de  figurer  dans  la  cuvée  du  patron ...  on peut  en  douter  à  propos  de réserve et  sans  jeux  de
mots ... pour être  excellents dans leur  domaine , il n' est  nullement  nécessaire à nos  hommes  de  média  d' être  outranciés  ,
mais  c'est  certainement mieux  de  faire de l' esprit un peu comme  nos  anciens  chansonniers  savaient trés  bien le  faire sans 
choquer  à  toutes  les  lignes !!


Présentation

  • : Le blog de pascal cobert
  • Le blog de pascal cobert
  • : Avocat au Barreau de Lille et Président de la Maison de Quartier de Wazemmes, Pascal COBERT vous propose un regard décalé sur l'actualité et le débat d'idées.
  • Contact

Recherche