Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 09:20
François Hollande entend donc respecter un de ses engagements de campagne. Si, si... Il avait promis une réforme de notre Constitution afin d'y supprimer la notion de "race". C'est que l'article 2 de la Constitution de 1958 est ainsi rédigé:
 
"La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances"
     
Et alors ? Depuis de nombreuses années de nobles penseurs dénoncent une affirmation qui fonde le racisme. Si la loi fondamentale interdit que l'on distingue selon la race c'est reconnaître qu'il y a effectivement des races. Or, cette construction ne repose sur aucun fondement scientifique. Bref, dire qu'il y a des races c'est déjà être raciste... Donc, le mot "race" devrait être supprimé du vocabulaire constitutionnel. Bien évidemment cela ne changera strictement rien dans la vie quotidienne des personnes victimes de discriminations raciales. A moins que là aussi on supprime le mot... Si il n'y a pas de race, il n'y a pas de racisme ? Et plus d'antiracisme...
 
L'expression "sans distinction de race" n'a pas été inventée de toute pièce par le législateur français. Elle figure dans la charte de l'Organisation des Nations Unies et dans la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. Les fondateurs de l'ONU estimaient que la seconde guerre mondiale avait pour origine la notion d'inégalité des races et qu'il fallait pour bâtir la paix dénoncer ce concept et lutter d'arrache-pied contre le racisme. En préambule de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, il ainsi rappelé:
  
"Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanité et que l'avènement d'un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, a été proclamé comme la plus haute aspiration de l'homme."
 
 
C'est pourquoi, l'article 2 de la Déclaration Universelle énonce:

 

"Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation"

 
Ce concept de "sans distinction de race" a donc un sens dans notre Histoire. Je ne suis pas spécialement convaincu qu'il faille donc supprimer le mot maudit de notre Constitution.
 
 PS: Pour être constructif (c'est rare), je propose de modifier l'article 2 de la Constitution en gardant le mot race mais en l'encadrant de guillemets 
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pascal cobert
  • Le blog de pascal cobert
  • : Avocat au Barreau de Lille et Président de la Maison de Quartier de Wazemmes, Pascal COBERT vous propose un regard décalé sur l'actualité et le débat d'idées.
  • Contact

Recherche