Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 14:00

Quand l'action se limite à la communication... Le mouvement des FEMEN symbolise cette tendance très actuelle. Faire parler de soi sans autre objectif que l'on fasse parler de soi et peu importe si le résultat est contre-productif. On le sait les trois militantes qui avaient exhibé leurs seins devant le Palais de Justice de Tunis en soutien à la cause d'Amina ont obtenu la clémence de la Cour d'Appel et ont retrouvé la liberté. A l'audience, les militantes avaient exprimé des regrets et des excuses. Elles ont promis de ne jamais recommencer de tels actes dont elle reconnaissaient qu'ils pouvaient heurter la sensibilité des musulmans. A peine revenues en France, plutôt que de se taire, elles ont expliqué aux journalistes qu'elles avaient dupé les magistrats et que les soit-disant regrets n'étaient qu'un moyen subtil pour retrouver la liberté et de mieux... recommencer. Nul ne conteste le droit au mensonge. Par contre, il n'y a pas lieu de s'en vanter... Surtout, cet aveu ne peut que compliquer la situation d'Amina que les FEMEN prétendent défendre. Les magistrats tunisiens n'oublieront pas la duperie revendiquée par les "sextrèmistes" et se méfieront d'avantage des déclarations et promesses de la jeune femme qui se trouve plus que jamais isolée.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by pascal cobert
commenter cet article

commentaires

micheton 28/06/2013 17:23


Bravo Maître pour ce billet avec lequel je suis entièrement d'accord. Personne, sur les médias, pour tenir de tels propos. Et pourtant, l'attitude des trois Femen est vraiment pitoyable. Il y a,
comme vous l'avez noté, "l'abandon" de cette Tunisienne qui elle reste dans les géôles de son pays et qui, à n'en pas douter aura du mal à faire valoir quelque repentance (ça aurait été déjà
difficile sans ce lâchage médiatique).


Mais il y aussi cette "légéreté" assumée et revendiquée. Qu'elles aient menti pour sortir de prison, rien de condamnable. Mais le côté "on les a bien eus" (et en dehors des effets sur l'avenir de
Amina) a quelque chose de "gamin" qui, à mes yeux dévalorise leur complètement le sens de leur action. Tendance de la communication, dites vous. J'ajouterai "provoc de gosses gatés" (je dois être
devenu un vieux con)....

Présentation

  • : Le blog de pascal cobert
  • Le blog de pascal cobert
  • : Avocat au Barreau de Lille et Président de la Maison de Quartier de Wazemmes, Pascal COBERT vous propose un regard décalé sur l'actualité et le débat d'idées.
  • Contact

Recherche