Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 11:29

Qu'un élu patauge avec les chiffres, cela n'est pas bien grave. Mais si l'édile assume la fonction d'adjoint aux finances, il y a de quoi s'inquiéter. Le vicomte Pierre de Saintignon a assurément des problèmes avec les comptes. En marge du conseil municipal où il présentait le budget de la Ville de Lille pour 2013, un budget de rigueur et d'austérité présenté comme courageux et solidaire, le 1er adjoint de Martine Aubry expliquait qu'il allait faire des économies avec les centres sociaux. C'est là que se trouve l'argent qui manque à la ville ! Ainsi l'élu aux finances expliquait au journal 20 minutes que la Maison de Quartier de Wazemmes disposait d'un confortable "matelas" de 1,350 millions d'Euros !!! Impressionnant. Sauf que ce chiffre sort de l'imagination sans borne de l'élu et ne correspond à aucune réalité comptable. A moins qu'il n'additionne les charges et les recettes pour parvenir à un tel résultat... Faute de calcul ou désinformation ? On peut lire ensuite dans le Journal Nord Eclair, une autre déclaration de Pierre de Saintignon qui tente toujours de justifier sa politique de désengagement de la Ville de Lille dans le financement des structures sociales de proximité:  "Aucune structure ne doit avoir plus de 6 mois d'avance de trésorerie" Et la journaliste de préciser "En ligne de mire, la Maison de Quartier de Wazemmes" ! Sauf que... le centre social de Wazemmes dispose d'un fonds de roulement très légèrement supérieur à 3 mois. On est loin des 6 mois dénoncés par l'élu ! Faute de calcul ou désinformation ? Si le budget adopté par le conseil municipal comporte autant d'énormités, on aura quelques surprises...

Partager cet article

Repost 0
Published by pascal cobert - dans petits potins lillois
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pascal cobert
  • Le blog de pascal cobert
  • : Avocat au Barreau de Lille et Président de la Maison de Quartier de Wazemmes, Pascal COBERT vous propose un regard décalé sur l'actualité et le débat d'idées.
  • Contact

Recherche