Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 12:03

Pas vraiment glorieux. Les grosses manoeuvres à la Communauté Urbaine de Lille risquent bien de dégoûter d'avantage encore les électeurs qui n'ont pas jusqu'à ce jour boudé les urnes. Certes, la gauche est devenue minoritaire au sein de l'assemblée communautaire et Martine Aubry ne pouvait que perdre la présidence. Mais de là à ne pas présenter de candidat ne serait-ce qu'au premier tour... Ne pas être candidat pour ne pas perdre et se lancer dans des curieuses combinaisons en choisissant de soutenir un candidat de droite dite modérée, Damien Castelain,  pour faire échouer celui de l'UMP, Bernard Gérard qui n'est pourtant pas un fou dangereux...  "L'important, c'est le projet" avait annoncé Martine Aubry. Sauf que nul ne connait vraiement le projet de l'heureux gagnant de ce tour de passe-passe. Un homme fiable puisque la veille du scrutin ce Maire d'une bourgade de 880 âmes avait signé un accord avec la tête de liste de l'UMP pour le dénoncer quelques heures plus tard. Quelles promesses le PS a mis dans la corbeille de cet étonnant mariage ? Quelles contreparties, Damien Castelain a t'il accordées au PS ? Bien sûr, nul ne le sait ! On ne sait même pas avec qui le nouveau président va gouverner. Les grosses manoeuvres continuent, en coulisse. Daniel Castelain a obtenu le poste grâce à la gauche mais pourrait s'allier avec l'UMP. Daniel Castelain est de droite mais il pourrait s'allier avec le PS. Bref, la démocratie a encore de beaux jours à l'ombre de nos regards attérés... Récemment, le site Rue 89, à l'occasion d'un entretien avec Pierre Mathiot, le brillant politologue de l'IEP de Lille, qualifiait Chti'Tine de future "Reine d'Angleterre". La Maire de Lille a effectivement perdu l'essentiel de son pouvoir en ne présidant plus l'assemblée de la rue du Ballon. La Reine de Lille ne fera plus la pluie et le beau temps sans l'aval du nouveau chef de la communauté urbaine. Des grandes colères en perspective...

Partager cet article

Repost 0
Published by pascal cobert - dans petits potins lillois
commenter cet article

commentaires

BILOUTE du VIMEU 04/05/2014 11:13


Historien " bafouille" bien au  sens d'écriture mais quid  des  coûts du foirage des études du stade  de la CITADELLE puis  des  surcoûts de  celui de LEZENNE
y  compris  dans son patronyme  ....  Alors  la politique de dépenses mal  controlées , c'est pas joli joli et  le  déficit TOTAL de la FRANCE c'est 
une cata  résultante des fameuses  discusion de couloirs et pas de l' étude sérieuse des dossiers  en toute TRANSPARENCE ...


Salut l' HISTORIEN et  bonne étude  des  comptes de la nation et des collectivités locales .......

Historien 25/04/2014 12:55


Jusqu'à preuve du contraire, ce schéma politique n'est pas nouveau dans l'assemblée communautaire. Quand on revient 13 ans en arrière, avec la présidence de Pierre Mauroy, il n'y avait pas de
réel programme politique. Tout se passait dans les couloirs, entre deux portes, au fil de discussions interminables entre la droite (tous partis confondus) et la gauche (également tous partis
confondus, et j'entends ici y associer le PCF, qui mine de rien, dénonce aujourd'hui ces actions politiques, malheureuse d'avoir quitté la mairie car trop gourmande par rapport à ses 5,4%
récoltés au 1er tour à Lille INTRAMUROS). On appelait cela le "consensus communautaire"... Ces accords et tractations ne sont pas nouvelles, et je pense que ce n'est que pure démagogie de
dénoncer celle-ci aujourd'hui. La politique, c'est une vision du monde, une vision métropolitaine ici, et bien fou celui qui oserait penser que seul, on peut arriver à tout faire.


En 2001, le maire de Lambersart était 1er VP quand Pierre Mauroy était président. Et alors? Ce qu'il y avait de bien, ou de normal, hier, devient purement et simplement de la magouille
aujourd'hui. Pourquoi? Pas tant parce qu'on a changé d'avis, juste par envie de contestation et par détestation du Maire de Lille... et ça, ce n'est pas une démarche politique noble, ce n'est pas
faire de la politique au sens noble du terme, c'est juste cracher son venin pour rien, et démontrer le peu de connaissance du milieu et du monde politique en tant que tel...

Bernard Wolf 20/04/2014 18:09


Le manque de courage flagrant, l'araignée dans sa toile et la grosse ficelle. La combinazione selon Mme. Machiavel, mais les pages du petit livre sont désormais collées et ce seront les
électeurs, une fois de plus, qui paieront la note.

Jeanmi 20/04/2014 10:57


Je ne crois pas que la démocratie se grandisse en France depuis quelques années. Il n'y a rien de pire que faire des promesses dont on sait qu'elles ne peuvent être tenues. W. Churchill qui était
pourtant un conservateur pur jus disait : "Je vous promets du sang et des larmes, mais je vous promets la victoire"

BILOUTE du VIMEU 19/04/2014 18:51


Finalement en  FRANCE la politique c'est  comme le foot , des individualités qui ne pensent d'abord qu'a eux  et dont la trajectoire à pied , à cheval ou en scooter n'est qu'une
succession de paris , de  complots  pour garder  des pouvoirs  et  des  fonctions   dont ils ne remplissent pas souvent  complétement  les 
responsabilités!

Présentation

  • : Le blog de pascal cobert
  • Le blog de pascal cobert
  • : Avocat au Barreau de Lille et Président de la Maison de Quartier de Wazemmes, Pascal COBERT vous propose un regard décalé sur l'actualité et le débat d'idées.
  • Contact

Recherche