Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 13:21

Le livre de Marcela Iacub constitue une intolérable atteinte à l'intimité de la vie privée d'un personnage connu (et dépravé) en conséquence de quoi le bouquin se trouve en vente libre avec un petit encart aguichant le lecteur puisqu'il annonce officiellement que " Par ordonnance du 26 février 2013, le juge des référés du tribunal de grande instance de PARIS a ordonné l'insertion, dans chaque exemplaire de l'ouvrage de Marcela IACUB intitulé "Belle et Bête", du présent encart informant le lecteur de ce que ce le livre porte atteinte à la vie privée de Dominique STRAUSS-KHAN".

 

Certes, pour cette infamie l'éditeur et l'auteure ont été solidairement condamné à verser une somme de 50.000 € au profit de l'homme piégé, mais un spot publicitaire télévisuel à une heure de grande écoute coûte beaucoup plus cher... La procédure initiée par l'ancien homme fort de la planète risque bel et bien de faire le succès de ce livre amoral. Certains médias annoncent que le juge a refusé d'ordonner la saisie du bouquin sauf qu'en réalité DSK demandait à titre principal l'insertion accordée de sorte que sa demande subsidiaire de saisie ne pouvait même pas être examinée...

 

Donc le livre circule et nul n'ignore plus que l'experte en droit du sexe qui chronique régulièrement dans les colonnes de Libération narre sa relation intime avec celui qu'elle qualifie de "cochon". Cela vaut-il le coût de se jeter sur le bouquin que l'on nous dit forcément sulfureux et scandaleux ? Que nenni ! Seul le 1er chapitre quelque peu racoleur amuse le lecteur. "Tu étais vieux, tu étais gros, tu étais moche. Tu étais machiste, tu étais vulgaire, tu étais insensible et tu étais mesquin. Tu étais égoïste, tu étais brutal et tu n'avais aucune culture. Et j'ai été folle de toi..." Ainsi débute l'ouvrage pour décrire celui que toutes les élites voulaient voir à l'Elysée. "je n'ai jamais cessé de te voir tel que tu étais: un porc" ajoute la journaliste. Le décor est planté ! Bref, il y a l'homme et le cochon dans le personnage et ce qui domine c'est évidemment le cochon même s'il est aussi le caniche de sa femme. Voilà, tout est dit. Tout le reste manque de style et d'intérêt. Une grosse arnaque. Du cul ? Il n'y en a pas. Le cochon se borne à lécher le mascara de la "belle" ou de fouiller profondément son oreille avec les doigt ou la langue qu'il a longue. Quand le porc téléphone à Anne, il demande à la soumise de bien vouloir lui lécher le...pouce. Voilà. Ah, si. A la fin, le cochon ne se contrôle plus du tout et arrache et avale l'oreille de sa muse. C'est "histoire d'O" remastérisé pour la collection Arlequin. Sinon, la "belle" insiste sur le fait que le "cochon" apprécie surtout les moches. Bref, le cochon aime le boudin... Est-ce un scoop ? En plus, le tout est mal écrit. Une véritable écriture de cochon !

Partager cet article

Repost 0
Published by pascal cobert
commenter cet article

commentaires

Professeur 28/02/2013 11:58


Mais alors, si ce qu'elle raconte est exact, l'Elysée serait-elle devenue une immense porcherie....?

bouboul 27/02/2013 18:33


50.000 euros de l'éditeur, 25.000 du Nouvel Obs. Bigre....


DSK est sans doute séparée de la riche Anne, mais il ne doit pas pour autant être dans le besoin... A quoi va-t'il donc consacrer ces 75.000 euros providentiels ?


Peut-être à gâter quelques amazones libertines qu'il pourrait rencontrer au club parisien "Les Chandelles" ? (le Nord, n'y comptons pas : il a déjà donné et ne viendra certainement plus relancer
l'économie locale).


 

Présentation

  • : Le blog de pascal cobert
  • Le blog de pascal cobert
  • : Avocat au Barreau de Lille et Président de la Maison de Quartier de Wazemmes, Pascal COBERT vous propose un regard décalé sur l'actualité et le débat d'idées.
  • Contact

Recherche