Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 17:06

cranach-allegorie-justiceLa Justice avec un grand "J" se trouve au bord de la banqueroute. Si, si. De nombreux auxiliaires (experts, interprètes, enquêteurs) ne sont plus payés. Une association chargée du suivi socio-éducatif a été contrainte de déposer le bilan faute de percevoir les fonds dus par le Ministère. A Boulogne sur Mer, mais dans de nombreux autres Tribunaux aussi, on ne peut plus se pacser avant de nombreux mois, faute de greffiers en nombre suffisant. Les exemples se ramassent "à l'appel" et l'on sait que notre beau pays, la 5éme puissance mondiale, se trouve classée 37éme des pays d'Europe pour le budget qu'il consacre à la Justice. Bien sûr, le gouvernement, face à la grogne des magistrats, promet de nouveaux moyens... et l'arrivée des jurés populaires aux audiences correctionnelles.

 

Une idée pas forcément mauvaise, au départ. Le PS, il y a longtemps,  était favorable à cette mesure que l'on nommait "échevinage". Mais l'idée a été détournée... Sous couvert de "citoyenneté", le roitelet a clairement affiché son objectif: les juges sont trop laxistes, le peuple va accroître la répression. Et donc, les juges prennent cette initiative pour une sanction. C'en est une.

 

Les jurés, dans la version promue par le gouvernement, n'auront pas le temps de se forger une conviction générale ni même d'appréhendersérieusement le traitement judiciaire de la délinquance. Il eut été intéressant que le juré siège lorsque l'on juge un récidiviste de la conduite sans permis que le Tribunal envoie en prison puis un escroc qui a détourné des centaines de milliers d'€ au Fisc à qui l'on accorde une peine assortie du sursis. Mais, non. Le juré ne siégera dans sa vie que 2 semaines. Il n'accompagnera les juges que pour les faits dont on lui dit à l'avance qu'il sont les plus graves: les atteintes aux personnes avec violence. Il ne pourra donc pas comparer ce qui lui semble devoir mériter une sévérité particulière puisqu'il n'aura à apprécier que des dossiers de même nature. Sans formation. Sans le temps nécessaire pour s'immerger dans le fonctionnement judiciaire. Et puis, c'est tout. Sauf, et il faut le dire, le juré qui siégera donc quelques jours, rentrera chez lui la peur au ventre craignant des mesures de représailles pour peu que des amis du délinquant lourdement condamné l'ait reconnu. Puisque le juré devra être indemnisé, cela coûtera plus cher. Puisque le juge devra expliquer un peu de quoi il retourne, cela prendra plus de temps. Bref, ce qui devait être une révolution judiciaire se réduit à un simple stage de découverte...

 

"Nous, nous faisons confiance au Peuple !" scandaient en choeur les partisans de la réforme annoncée pour répondre à ceux que la Justice devait être rendue par des professionnels aguerris. Sauf que... On apprend que le gouvernement va instaurer une "petite Cour d'Assises" pour les "petits crimes" où ne siégeront plus que 3 jurés au lieu de 9, lesquels ne seront donc plus majoritaires. Une Cour d'Assises au rabais pour des faits justifiant tout au plus 20 ans de prison... Et là, le Peuple n'aura plus vraiment le droit au chapitre.

 

Ne cherchez pas une logique ! On se moque du monde, c'est tout...

Partager cet article

Repost 0
Published by pascal cobert
commenter cet article

commentaires

BILOUTE du VIMEU 13/04/2011 19:39



En  résumé  une  logique  politique pas  LOGIQUE


Donc  une  justice  fragilisée  et  surtout   dévalorisée 
....


Tout  ça  accentue  la  baisse  continue  de l' autorité  de l'
état  , qui n' a plus la  cote  d' y  voir  ....


Seules  des  actions  extérieures  comme  alibis 
, restent  en  façade  d' un  édifice  politique  bien  lézardé 
!!!!


 


 



Présentation

  • : Le blog de pascal cobert
  • Le blog de pascal cobert
  • : Avocat au Barreau de Lille et Président de la Maison de Quartier de Wazemmes, Pascal COBERT vous propose un regard décalé sur l'actualité et le débat d'idées.
  • Contact

Recherche