Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 17:20

Pathétique. Dans l'après midi, quelques uns fêtent la condamnation de Pierre Mauroy dans un bistrot du vieux lille. Depuis des années, ils se l'étaient promis comme dans une vieille publicité franchouillarde:  "je l'aurais un jour, je l'aurais...". Pierre Mauroy a été déclaré coupable d'abus de confiance et se voit infliger une peine symbolique de 20.000 € avec sursis. Une peine symbolique mais il y a des symboles lourds de sens qui accablent. Le colosse de Lille est terrassé. En colère. En colère mais effondré. Et surtout, complètement seul...

 

Souvenirs, souvenirs. Lors du procès de l'ORCEP (des socialistes de la Région ont vécu à bon compte en tripatouillant les comptes de cet office à vocation culturelle), le grand Pierre mouille sa chemise pour soutenir contre vents et marées ses camarades. Il témoigne. Épuisé, il me confie "Quelle épreuve !". Je fais le malin et lui rétorque "Monsieur le premier ministre, vous n'étiez que simple témoin. Être poursuivi, c'est une réelle épreuve". Gros Quinquin m'approuve "Vous avez raison. Cela doit être extrêmement pénible". Effectivement. Pierre Mauroy respecte la Justice et il la craint.

 

Triste fin de carrière pour le pape du socialisme qui se voit couronné d'une infâme condamnation. L'homme affaibli est venu devant ses juges pour entendre  la sentence. Dignement. Nul ne l'accompagne dans cette ultime épreuve. Je suis l'un des rares qui viennent le saluer. Mais où sont donc tous ses "amis" socialistes qui lui doivent leur carrière ? Où sont celles et ceux que Pierrot a vaillamment défendu quand ils étaient eux-même dans une tourmente judiciaire ?Gros Quinquin fait face. Le Président du Tribunal expose les raisons qui motivent la condamnation. Pierre Mauroy ne peut plus se défendre. La messe est dite. Il ne comprend pas. Le parquet avait requis un non-lieu mais le juge d'instruction l'avait néanmoins renvoyé en correctionnelle. A l'audience du 3 décembre, le procureur de la république avait soutenu que rien dans le dossier ne permettait de considérer que l'ancien Maire de Lille puisse être reconnu coupable. "Mais qu'est-ce que je fais là" avait soufflé Pierrot. Tous les observateurs s'attendaient à une relaxe pure et simple. Mais, le Tribunal fait ce qu'il veut. En son âme et conscience.

 

Certains accusent déjà le Tribunal de complaisance ! Si, si. Une amende avec sursis. Que cela ! "Mes impôts, je ne les paye pas avec sursis" ironise un anonyme. Allons donc ! On a reproché à Pierre Mauroy un seul et unique emploi fictif au sein de la Communauté Urbaine de Lille durant quelques mois seulement et les faits datent d'il y a 18 ans. Un seul emploi fictif en près de 5O ans de carrière politique. Quasiment un exploit...

 

Une conférence de presse avait été annoncée dans l'enceinte même du Palais de Justice. Du jamais vu... Non, Pierre Mauroy n'est pas chez lui au Palais. Les journalistes sont invités à se rendre dans le cabinet de son avocat, juste en face. Pierre Mauroy fatigué ne peut s'y rendre à pied. Une voiture l'attend pour traverser la rue. Pathétique, vous disais-je.

Partager cet article

Repost 0
Published by pascal cobert - dans petits potins lillois
commenter cet article

commentaires

Bonne mémoire 11/02/2011 22:41



C'est vous qui êtes pathétique, M. le juriste. A quoi servent donc les textes que vous plaidez chaque jour ? L'essence de votre métier. Ceux-là même votés par M. Mauroy (amnistie comprise) dans
ce parlement qui représente le peuple, paraît-il. Pierre Mauroy obtient une petite médaille, il aurait pu en avoir une plus grosse... Euralille... Le dossier des Eaux du Nord... le Grand Stade à
un milliard d'euros ! Il suffit d'avoir bonne mémoire. Il a fauté pour son attachée de presse dans le besoin (je ris), il doit le reconnaître... mais il continue de se draper dans une fausse
vertu déjà bien outragée par 40 années de vie politique. Pathétique hypocrisie, oui ! Quand quelqu'un est dans les ennuis financiers, on ne tape pas dans l'argent public. Surtout quand on roule
en limousine avec chauffeur payé par la République !



Eddy 08/02/2011 01:07



Total soutien à Papy Pierrot, comme je l'appelle !! Avec tout le respect qu'il mérite !


Je suis (et d'autres ami(es)) SCANDALISE !!!!!



depuers 07/02/2011 21:02



Et Martine n'etait pas là celle qu'il a soutenue lors du congres de Reims avec ses maguoilles. mince quelle ingrate celle ci. Et les Français devraient lui faire confiance.


JAMAIS



Marie (59000) 07/02/2011 15:17



Maître,


Merci pour ce billet.


Il y a de quoi s'indigner devant une telle décision. Je préfère témoigner toute ma reconnaissance à ce GRAND BATISSEUR pour qui LILLE et sa métropole ont été le combat de sa vie.


Sans PIERRE MAUROY, beaucoup de dirigeants politiques et autres  ne se serait guère intéressé à la capitale des FLANDRES (cf. BATAILLE POUR LE TGV, CONSTRUCTION D'EURALILLE, ZENITH,
ETABLISSEMENT PUBLIC REGIONAL aujourd'hui CONSEIL REGIONAL suite à l'ACTE 1 DE LA DECENTRALISATION...) . Je le connais depuis avril 1974 où je l'ai rencontré pour la première fois au CONGRES du
VAL (avant-projet du métro automatique lillois), tout jeune maire, à côté d'Augustin LAURENT et d'Arthur NOTEBART, il communiquait déjà avec coherence et vision, en dehors de toute rhétorique
politique, sa passion  pour la chose publique. Lors de ces instants, il aurait été difficile, pour l'assemblée d'experts, de technocrates, de dirigeants français, japonais, allemands,
anglais, belges  de ne pas partager son enthousiasme et la dynamique qu'il impulsait.


Son ouvrage "A GAUCHE" montre les invariants dont le PS ne doit jamais se départir et l'homme consensuel qu'il a toujours été tout en défendant des valeurs de Gauche. Entre les héritiers de
l'avenir et le droit d'inventaire, Monsieur MAUROY reste d'actualité même s'il a tourné politiquement la page. Il possède, encore aujourd'hui, cette étonnante capacité à ramener les problèmes
compliqués à des formules simples.


Le progrès et le changement ont toujours été les moteurs de l'humanité. Le xxème siècle fut profondément barbare. Oeuvrons pour que ce xxième siècle pose les bases d'un autre modèle de
développement où la régulation financière, économique, politique et sociale s'impose.


 


Avec ma considération distinguée. 


 



Présentation

  • : Le blog de pascal cobert
  • Le blog de pascal cobert
  • : Avocat au Barreau de Lille et Président de la Maison de Quartier de Wazemmes, Pascal COBERT vous propose un regard décalé sur l'actualité et le débat d'idées.
  • Contact

Recherche