Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 10:56
J'ai déjà évoqué, dans ces colonnes, le drôle de jeu que mène notre député européen Gilles Pargneaux, alias "Bigoudi" pour les intimes,  au service des autorités marocaines. Président du groupe d'amitié Maroc-Union Européenne, l'élu se rend souvent sur les terres du royaume et plaide sans relâche et sans retenue  en faveur de ce pays. Une activité récompensée puisque Sa Majesté Mohamed le 6ème l'a récemment nommé Commandeur du Ouissam Alaouite, une belle médaille remise à l'impétrant par le Président de la Chambre des conseillers qui a déclaré devant l'élu particulièrement ému "Cette très haute distinction montre l'intérêt particulier qu'accorde S.M. le roi à votre engagement volontariste réfléchi, concerté constant et à vos louables efforts en vue de consolider les liens d'amitié et de coopération entre le Maroc et l'Union Européenne" . Le roi est content. Bigoudi aussi... Et il continue de plus belle à vanter les mérites de cette grande démocratie de l'Afrique du Nord.
 
Un tribunal militaire vient de condamner des rebelles sarahouis à des peines allant de 20 ans à la réclusion à perpétuité. Amnesty International, la Fédération Internationale des Droits de l'Homme ont condamné cette procédure diligentée par un tribunal partial alors que les accusés affirmaient avoir subi des acte de torture. Et donc, Gilles Pargneaux organise une conférence sur ce procès aux fins de soutenir qu'il était... irréprochable. Pour ce faire, il a trouvé une association inconnue des spécialistes, l'Association pour les Libertés Fondamentales qui avait dépêché sur place une brochette d'observateurs distingués. Certes, ils ont de beaux diplômes mais aucun ne peut se targuer d'être spécialiste en droits de l'homme, libertés publiques ou même en droit pénal. Le président de cette association est un avocat qui a défendu les intérêts de l'Eglise de scientologie et qui a particpé à la mascarade organisée par le Président Wade à Dakar qui avait invité des juristes de haut rang afin qu'il disent que contrairement à ce qui était écrit dans la Constitution Sénagalaise, le président sortant pouvait se représenter. Un homme d'expérience, sans doute. Gilles Pargneaux l'a invité. Il y aura aussi un historien politologue apologiste de la monarchie marocaine et un professeur de droit public qui rend régulièrement hommage au roi qu'il considère comme le "symbole de l'unité de la nation" veillant à la "protection des droits et lbertés des citoyennes et citoyens"...  Voilà donc des observateurs impartiaux et "indépendants" comme l'annonce Gilles Pargneaux. Ces admirateurs du régime marocain indiqueront qu'un jugement prononcé par un tribunal militaire non susceptible d'appel dans une affaire plus que sensible puisque profondément politique (les accusés contestent la politique marocaine au sahara occidental) est un chef d'oeuvre de respect des droits de l'homme. Gilles mérite une seconde médaille...
 
 
 
   






Partager cet article

Repost 0
Published by pascal cobert - dans petits potins lillois
commenter cet article

commentaires

Boris FAVIER 09/03/2013 17:16


"Le Prince y parle pas à toi"

yado 07/03/2013 13:37


il ne vous répond pas directement cette fois-ci?

pascal cobert 08/03/2013 07:17



Non, indirectement non plus. Il est trop occupé sans doute...



Professeur 05/03/2013 19:17


Ne souhaiterait-il pas un marocain....?

Nora Ben CHOURI 04/03/2013 17:19


Monsieur Gilles PARGNEAUX Ferait mieux de s'occuper des français, de militer contre les usines qui ferment, de trouver du travail aux jeunes, ... au lieu d'aller dans les palais marocains.

Présentation

  • : Le blog de pascal cobert
  • Le blog de pascal cobert
  • : Avocat au Barreau de Lille et Président de la Maison de Quartier de Wazemmes, Pascal COBERT vous propose un regard décalé sur l'actualité et le débat d'idées.
  • Contact

Recherche