Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 14:06

Quand un candidat se présente dans une circonscription acquise, son succès est salué de tous. Quand un autre tente de relever un défi quasiment impossible à surmonter et qu'il échoue, le voilà soumis à toutes les critiques les plus basses. On peut ne pas partager le discours ou la stratégie de Mélenchon, mais l'homme ne manque pas de panache. Quand il a décidé, il y a à peine un mois, de se présenter aux élections législatives dans la 11ème circonscription du Pas de Calais contre Marine Le Pen, il savait que le challenge était plus que complexe. On aurait pu réserver au candidat aux présidentielles une circonscription gagnée d'avance. Il a préféré le combat. Il a perdu. Alors, on le traîne plus bas que terre. Que Marine Le Pen exulte; je le conçois fort bien. Que la classe médiatique et politique exulte; je ne le supporte pas. Le voilà terrassé, KO, écrasé, éliminé, déconsidéré... C'est feu à volonté sur l'ambulance. Le FN a multiplié les provocations grotesques avec des faux tracts nauséeux. Martine Aubry et le PS n'ont eu de cesse de le conspuer. Tout le monde a voulu être candidat pour une gloire passagère au lieu de faire front autour de Mélenchon. On le considérait comme un "étranger" dans le Pas de Calais et dit-on, il a été contraint de ramener de Paris et d'ailleurs des colleurs d'affiches pour faire sa campagne en ce milieu hostile de toutes parts. On le voit usé et désabusé. Alors, c'est l'heure de piétiner le perdant ! Il est foutu et fini, clame t-on. D'autres candidats ont plus perdu que lui. Si, si. La candidate d'Europe Ecologie Les Verts, sans nulle doute talentueuse, l'autre Marine, Marine Tondelier, adoubée par les médias locaux et nationaux, n'a pas franchi le seuil des 2%. Mais l'avenir est devant elle. Elle sera sûrement conseillère régionale voire députée européenne dans les prochaines années. Nul ne condamne la jeune pousse des Verts. Bref, au PS on jouit de la défaite de Mélenchon. Il ne viendra pas tonner dans les débats ouatés de l'Assemblée Nationale. On siégera tranquillement entre gens de bonne compagnie...

Partager cet article

Repost 0
Published by pascal cobert
commenter cet article

commentaires

BILOUTE du VIMEU 13/06/2012 12:27





 


C'est  QUI  ???


REPONSE  :


écrire  :   Français  NORMAL   Palais  de L'ELYSEE   PARIS  

BILOUTE du VIMEU 13/06/2012 10:43


Si un jour nos politiques prenaient au sérieux la cour des
comptes et les rapports des impôts .... Ce serait le commencement d'une vraie démocratie :


 


lu ici et là sur HENIN & BEAUMONT


 


bouboul 12/06/2012 18:54


ce qu'a fait Mélanchon est plutôt courageux...


les vrais minables sont ceux qui ont poussé une bonne fraction de cette population déshéritée dans les bras de MLP, à laquelle on ne peut reprocher de saisir le cadeau qui lui est tendu.


un haut fonctionnaire des impôts, qui avait pas mal bourlingué et semblait connaître le France profonde sous un angle un peu spécial, m'a un jour affirmé qu'il y avait dans notre pays 2 régions
maffieuses : l'extrème sud (Corse + PACA) et l'extrème nord (notre cher NPdC) !


au sud : l'impôt révolutionnaire corse, le racket, les guerres des cliniques, ... Guérini, Gaudin, Vauzelle, etc, etc,...


au nord : la corruption généralisée, les marchés truqués, les réseaux affairistes, la police aux ordres, la justice d'Outreau et de Bruay,... Kuchéida, etc, etc,...


comme par hasard 2 régions où le FN a le vent un poupe  !


et rien ne va s'améliorer avec Hollande et ses sbires ; patience...

micheton 11/06/2012 16:13


Bravo Maître pour ce billet. Effectivement si Mélenchon était allé "reprendre" la circonscription de Bocquet ou celle de Dolez acquises au front de gauche personne n'aurait trouvé à redire et
aurait salué son entrée dans l'hémicycle. Au lieu de celà, c'est l'hallali.


Ca aurait pourtant eu du panache que des lang ou Valls (même si il est implanté ailleurs) viennent relever ce défi. On va se retrouver avec Kemel probablement élu (je le souhaite quand même) mais
avec une situation qui n'aura pas varié dans les représentations des médias. Même battue MLP sera dans son "fief" comme ils disent.


On manque de Mélenchon même si ces excès peuvent agacer.


Ce matin, sur France Culture, Béatrice Giblin, fine connaisseuse du paysage politique du 59-62, rajoutait que Mélenchon, par son attitude, avait déconsidéré la population locale et l'avait
quasiment prise en otage.


Rien de tel ave MLP. C'est vrai, elle ne prend même pas d'otages....

Présentation

  • : Le blog de pascal cobert
  • Le blog de pascal cobert
  • : Avocat au Barreau de Lille et Président de la Maison de Quartier de Wazemmes, Pascal COBERT vous propose un regard décalé sur l'actualité et le débat d'idées.
  • Contact

Recherche