Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 15:53

"Etre ou ne pas être" n'est pas la question que l'on se pose au pays de la botte. Mais, "en avoir ou pas ?" tourmente d'évidence la gente transalpine. Les médias nous racontent cette histoire judiciaire croquignolesque qui a amené la cour suprême italienne à se pencher sur cette question juridique de premier ordre: accuser un  homme de ne pas avoir de couilles est-il punissable ? La réponse est: Si ! Le litige opposait un avocat à son cousin, juge de paix, qui en pleine audience avait donc publiquement asséné cette insulte rédhibitoire. Le juge outragé avait alors poursuivi le baveux pour voir laver son honneur: la cour de cassation vient de lui donner raison. La Cour relève la "vulgarité" de l'expression mais aussi qu'elle suppose "non seulement un manque de virilité de la personne visée mais aussi une faiblesse de caractère, un manque de détermination, de compétence et de cohérence, autant de vertus, qui, à tort ou à raison sont identifiées comme appartenant au genre masculin". A tort ou à raison ! Ouf, la cour n'est pas complètement machiste... Bon. Clairement, les mêmes faits auraient produit les mêmes effets en France où nul avocat ne s'avise de douter de la virilité du juge devant qui il plaide sous peine de poursuites judiciaires et de sanctions ordinales. Mais l'injure vaut également en dehors des prétoires. Petit conseil  de discrétion donc à Chti'Tine qui aime à plaisanter sur la mollesse des attributs du président de la république...

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pascal cobert
  • Le blog de pascal cobert
  • : Avocat au Barreau de Lille et Président de la Maison de Quartier de Wazemmes, Pascal COBERT vous propose un regard décalé sur l'actualité et le débat d'idées.
  • Contact

Recherche