Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 13:56

Elle trépigne d'impatience. Elle va parler. Haut et fort. Cht'Titine entend bien donner de la voix et ses petits soldats le confient sans cesse aux médias depuis le début de l'été: elle va sortir de sa réserve. Elle a balancé au début de l'été qu'il n'était pas encore trop tard pour que Hollande réussisse son quinquennat toute en s'emportant contre le projet de fusion du Nord Pas-de-Calais avec la Picardie. Puis, elle est partie discrétement en vacances. Et puis, même si elle a de le sympathie pour les "frondeurs" du PS, elle ne peut piffer Arnaud Montebourg pas plus que Manuel Valls. Difficile de se positionner lors de la crise du remaniement. Elle a mal vécu le "débauchage" de Patrick Kanner que les parisiens présentent comme l'un de ses proches (Alors que... Martine n'a jamais été proche de Patriiiiick !) Alors, les second-couteaux ont dénigré le nouveau ministre accusé de traitrise... Mais, elle reste en retrait. Elle attend toujours le bon moment. Ses affidés continuent de rassurer les inquiets: elle va parler. Haut et fort. Si, si. Sans prendre parti. Elle va causer en femme d'Etat. A l'occasion de la rentrée des classes, elle a lâché quelques mots. Alors qu'elle s'amuse à faire un dessin avec un enfant et qu'on lui demande si cette fleur qu'elle trace sur le papier, c'est une rose, elle répond: Il n'y en a plus. La rose socialiste est fânée. Et pour soutenir et condamner à la fois le 1er ministre qui avait déclaré sa flamme aux entreprises devant le Medef, elle martèle:

 

"Moi aussi j’aime l’entreprise et j’y ai travaillé, contrairement à d’autres... J’aime toutes les composantes de l’entreprise : salariés, cadres... J’aime quand les chefs d’entreprise font de l’économie et pas de la finance. Et j’aimerais que le MEDEF respecte les règles du contrat. Malheureusement aujourd’hui je n’ai pas l’impression que ce soit l’état d’esprit du MEDEF. Il faut les appeler à respecter les règles

 

Mais ce n'est qu'un amuse-bouche. Elle va bientôt prendre de la hauteur. Prendre date. Apparaître comme la "sauveuse". Celle qui peut réconcilier tout ce beau monde qui se déchire au sein du PS. Et les petites-mains se dévouent pour annoncer le futur miracle. Ainsi, le Maire de Lomme, Roger Vicot, fidèle parmi les fidèles, se remet à écrire pour dire qu'il est exaspéré par les bisbilles socialistes, que les râleurs n'ont pas tout à fait torts mais que le gouvernement a malgré tout un bilan honorable mais qu'il attend:

 

 

Alors j’attends…une personnalité de gauche sache sortir les socialistes de la mouise dans laquelle ils se sont enfoncés avec une énergie peu commune.

Alors j’attends… qu’avec un esprit responsable cette personnalité hisse, enfin, le niveau du débat au regard de l’enjeu qui devrait tous nous réunir, c’est à dire la réussite de nos politiques

Alors j’attends… que sans rejeter totalement certaines propositions des frondeurs, sans rejeter totalement la politique gouvernementale, cette personnalité de gauche, soumise à aucun cheffaillon d’estrade, dégagée des slogans réducteurs, signataire d’aucune harangue, redonne espoir à toute la gauche.

Alors j’attends… que cette personnalité démontre les erreurs, les fausses pistes, les espoirs déçus, porte sereinement les rééquilibrages nécessaires, souligne les incohérences et sache proposer, argumenter en s’appuyant aussi sur les aspects positifs de ces premières années de mandat présidentiel.

Et j’ai bon espoir.

 

Il ne donne pas de nom ni ne décrit  le visage de cette personnalité attendue comme...le Messie. Ce sera une surprise. Sainte Martine va bientôt apparaître. Amen.  

Partager cet article

Repost 0
Published by pascal cobert - dans petits potins lillois
commenter cet article

commentaires

bouboul 03/09/2014 15:50


Martine a l'expérience du privé à travers son court passage chez Péchiney (groupe français devenu canadien après son rachat par Alcan, puis anglais depuis que Rio Tinto a mis la main sur ce
dernier). elle a eu ce poste grâce à son mentor Jean Gandois. Bombardée à un poste de direction, elle a laissé le souvenir de quelqu'un d' autoritaire, méprisant et cassant...


en un mot, un bon profil de politique issu de l'Ena et apte à contribuer au naufrage final de ce pays.


mais Martine est-elle suicidaire au point de s'embarquer dans une telle galère ?


Mr Vicot a peut-être d'autres noms en tête (notre belle région ne manque pas de talents désoeuvrés depuis les récentes raclées électorales) : Delebarre, Kucheida, Dupilet,...


des noms, monsieur Vicot ! des noms !

Présentation

  • : Le blog de pascal cobert
  • Le blog de pascal cobert
  • : Avocat au Barreau de Lille et Président de la Maison de Quartier de Wazemmes, Pascal COBERT vous propose un regard décalé sur l'actualité et le débat d'idées.
  • Contact

Recherche