Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 13:03

Non, émotion n'est pas raison. Et comparaison, non plus ! Je veux, bien évidemment, évoquer la douloureuse affaire "Léonarda". Les indignations se multiplient et nous sommes tous invités à manifester notre écoeurement face à ce sinistre de l'intérieur comparé à Le Pen (père) voire à un Nazi. Certes, la reconduite à la frontière d'une jeune collégienne vers le Kosovo nous chagrine et nous révolte. C'est assurément un drame humain. Un échec. Mais, mais... Peut-on raisonnablement écrire comme une sénatrice verte et tant d'autres avec elle que l'on a assisté à une "rafle" qui "rappelle les pages les plus sombres de l'histoire de France" ... Là, je m'indigne, aussi. Valls = Pétain = Hitler ? La famille de Léonarda ne se retrouve pas dans un camp d'extérmination, me semble t-il.

 

L'on sait que ses parents ont demandé à bénéficier du statut de réfugié politique. L'OFPRA, après examen,  a rejeté la demande. Ils ont relevé appel: nouveau rejet. Ils ont demandé un titre de séjour, refus. Suivi d'une saisine du Tribunal Administratif puis de la Cour Administrative d'Appel, rejet. 4 années de procèdure. 4 années durant lesquelles, cette famille a pu attendre le résultat de leurs procédures.  Si les juifs "raflés" avaient pu bénéficier de tels recours durant 4 ans, ils auraient échappés à la Shoah. J'abuse ? Peut être.

 

Emotion, encore. On apprend que Léonarda se retrouve dans un pays dont elle ne connait pas la langue alors qu'elle l'avait quitté à l'âge de 11 ans. Sauf que... On apprend du coup qu'en réalité le père de Léonarda a prétendu que sa femme et ses enfants étaient Kosovars pour obtenir l'asile politique alors qu'ils seraient de nationalité italienne. Léonarda serait donc née en Italie où sa famille vivait en toute légalité. Ce n'est bien évidemment de la faute de la jeune fille qui subit les bêtises cumulées de son père.  On comprend mieux le refus de statut de réfugié politique...

 

De même, il est de bon ton de manifester contre les expulsions de mineurs. Or, en France, on ne reconduit les mineurs à la frontière que lorsque les parents le souhaitent. On le comprend, le père et la mère de Léonarda ont souhaité que celle-ci les suivent dans leur malheur. Si on avait séparé les enfants de leurs parents que n'aurait-on dit dans les gazettes !

 

Bref, l'affaire est vraiment douloureuse. Mais, il n'est pas acceptable d'évoquer la traque des juifs durant l'occupation. Une fois encore, émotion n'est pas raison et comparaison non plus.

Partager cet article

Repost 0
Published by pascal cobert
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pascal cobert
  • Le blog de pascal cobert
  • : Avocat au Barreau de Lille et Président de la Maison de Quartier de Wazemmes, Pascal COBERT vous propose un regard décalé sur l'actualité et le débat d'idées.
  • Contact

Recherche