Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 14:43

Le choc des images. Ils ne parlent que de cela. Insoutenable... Non, le champion de Washington ne jouait pas guest star dans un mauvais feuilleton américain. C'était en vrai. On a assisté en direct au mandat de dépôt tombant implacablement sur le favori des élites, celui qui, de toute évidence, allait devenir un génial président de la République.

Et les commentaires se succèdent sur cette image. Ignoble, indigne, etc... Les socialistes persistent à manifester leur empathie pour leur ami. "Il n'y a pas mort d'homme" s'est même indigné JackLang, le fringant député de la Côte d'Opale, qui a encore une fois perdu une occasion de se taire. Même Robert Badinter croit pouvoir alléguer qu'en France, jamais un juge n'aurait envisager une détention provisoire. Allons donc ! Le plus stupéfiant est le silence pudique des médias sur l'acte d'accusation. Sur France 3, Frédéric Taddéi souligne que les images du procès sont insoutenables et le contenu de l'accusation plus encore et qu'il est donc préférable de ne pas l'évoquer. Les grands journaux ne pipent mot sur le détail de la mise en cause. On doit au site Rue 89 la publication et la traduction du document que je reproduis à mon tour ci-dessous. Certes, "il n'y a pas mort d'homme"...

 

Le peuple de l'Etat de New York contre Dominique Strauss-Kahn (M62).

Le détective Steven Lane, matricule 03295 de la brigade de détectives de l'Unité spéciale de Manhattan, constate ce qui suit.

Le 14 mai 2011, à environ midi, à l'adresse 44W 44th Street, dans le comté et l'Etat de New-York, l'accusé a commis les actes suivants :

  • acte sexuel criminel du premier degré (deux chefs d'accusation)
  • tentative de viol au premier degré (un chef)
  • abus sexuel au premier degré (un chef)
  • séquestration au deuxième degré (un chef)
  • abus sexuel au troisième degré (un chef)
  • attouchements (un chef)

L'accusé a tenté d'avoir, par la force, une relation sexuelle anale et orale avec une autre personne ; l'accusé a tenté d'avoir des rapports vaginaux avec une autre personne ; l'accusé a forcé une autre personne à un contact sexuel ; l'accusé a séquestré une autre personne : l'accusé a obligé une autre personne à un contact sexuel sans le consentement de cette dernière ; l'accusé a de façon intentionnelle et sans raison légitime touché les parties sexuelles et autres parties intimes d'une autre personne dans le but d'avilir une autre personne et d'abuser d'elle, et dans le but d'assouvir le désir sexuel de l'accusé.

Ces attaques ont été commises dans les circonstances suivantes : le soussigné constate que le soussigné a été informé par une personne connue des services du procureur que l'accusé a…

  • fermé la porte du lieu cité ci-dessus et et empêché l'informatrice de quitter le lieu
  • a saisi les seins de l'informatrice sans son consentement
  • a essayé retirer le collant de l'informatrice et de toucher son sexe
  • a fait entrer en contact son pénis avec la bouche de l'informatrice à deux reprises
  • est parvenu à réaliser les actes ci-dessus en utilisant la force physique

Demeurons prudents. DSK conteste la réalité des faits et toute responsabilité. Vrai ou faux, on n'en sait rien. Mais admettons, tout de même, que l'accusation n'est pas, loin de là, anodine. Au delà des images, il y a les faits... Insoutenables.

Partager cet article

Repost 0
Published by pascal cobert - dans Horizon 2012
commenter cet article

commentaires

BOUBOUL 17/05/2011 18:50



vous auriez pu ajouter la sortie ahurissante de BHL ce matin à 7h50 sur France Inter...


la lecture du document du tribunal new-yorkais glace le sang. c'est ça un "séducteur" ?


si les faits sont avérés (et ils risquent de l'être, puisque les avocats de DSK semblent vouloir développer la thèse d'une relation consentie...), alors nous avons à faire à un monstre et un
cinglé (il ne pouvait pas se payer les services d'une escort girl ?).


mais il y a autre chose : beaucoup savaient et rien n'a jamais été fait. les amis de DSK ont le culot de critiquer la justice américaine, alors que nous pourrions recevoir des leçons d'elle
(Outreau !, Bruay en Artois !).


enfin, il y a cet énorme malaise (qui ravive celui de l'affaire Polanski) : qui protège qui ?et pourquoi / sur quelles bases ? on trouve parmi les défenseurs de DSK/Polanski des "intellectuels"
qui pointent du doigt le risque de communautarisation de la société française...


on a beaucoup joué avec le feu et depuis longtemps ; gare à ce que ça ne finisse pas par nous éclater à la figure !



Daniel Cordiez 17/05/2011 17:46



Il y a du nouveau : selon la défense de DSK, le rapport aurait été consenti entre lui et la femme de ménage.


Hummm ....


C'est une évidence, ça doit être une aguicheuse, non ? Toutes les mêmes ! C'est pour ça qu'en général elles n'osent pas porter plainte, voyons !


 


Patron, remettez-moi une bière !!!


 


(second degré, vous l'avez bien compris)



Jean Louis 17/05/2011 16:27



Il y a eu un Strauss (Johann) avec un violon pour ses valses,


Maintenant il y a un Strauss (Khan) au violon à causes de ses valseuses...


J'ai honte !!!


J.L.



Jean Louis 17/05/2011 15:14



On ne parle pas beaucoup de tous ceux qui connaissaient les addictions de DSK au sexe. Ils sont aussi coupables de n'avoir rien dit. Si un monsieur comme Bernard Debré parle d'antécédents, c'est
qu'il savait. Et s'il savait, d'autres aussi, bien plus proches de DSK. Ceux-là sont auusi coupables car, à la limite, il y a non-assistance à personne en danger. Et que penser de cette mère,
responsable socialiste en Normandie qui demande à sa fille (alors âgée de 20 ans) de se taire pour sauvegarder une "amitié politique" ??


 Quand je pense qu'ils se sont tus pour permettre au meilleur placé d'entre eux d'occuper l'Elysée en 2012... et espérer ainsi  obtenir un ministère en échange de ce silence. Certains
me trouveront rude, mais tant pis. Imaginez que cette addiction ait provoqué un scandale pendant la campagne présidentielle ? Il vaut mieux que cela se soit passé aujourd'hui.


 Il ne reste plus qu'à mes amis socialistes de choisir celui qui est le seul candidat capable de les conduire à la victoire. Celui qui ne fait pas de scandale, qui suit le chemin qu'il s'est
tracé, celui qui est proche des Français et loin des voitures allemandes. Un "anti-DSK" en quelque sorte.


JL



Présentation

  • : Le blog de pascal cobert
  • Le blog de pascal cobert
  • : Avocat au Barreau de Lille et Président de la Maison de Quartier de Wazemmes, Pascal COBERT vous propose un regard décalé sur l'actualité et le débat d'idées.
  • Contact

Recherche