Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 18:14

C'est la grosse polémique de la semaine en attendant la suivante.

"Je regrette qu'au titre d'un patronyme ou d'un lien de famille, un agent du département puisse être mis en cause".

L'auteur de cette phrase n'officie guère au Palais de l'Elysée. Il n'est pas question du petit prince des Hauts de Seine. Non, c'est Bernard Derosier, le Président socialiste du Conseil Général du Nord qui s'exprime au sujet de son fils. Car le méchant Préfet du Nord a saisi le Tribunal Administratif aux fins d'annulation du contrat de travail du petit Derosier lequel assume la fonction de chef des services juridiques du département sous avoir passé le concours idoine. Il ne s'agit pas d'un emploi fictif ou d'un poste honorifique. Il bosse vraiment. Mais la loi (socialiste) oblige les collectivités territoriales à réserver ce genre de boulot à des fonctionnaires. Et, papa Derosier le sait d'autant plus qu'il préside notamment le Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale, un organisme qui veille au grain pour le respect du statut des agents des collectivités publiques... Alors, un coup de piston pour le fiston ? Bernard Derosier voit d'un mauvais oeil cette fausse polémique. Pourquoi donc chercher des noises à ce contrat de travail là alors que pullulent dans nos collectivités locales des postes à responsabilité occupés par des gens qui ne sont pas passés par la case "concours" ?

Cela devient pénible vraiment d'être le fils de quelqu'un de connu. On chipote au petit prince Jean le droit de présider un Etablissement Public d'envergure tout cela parce qu'il n'a que 23 ans et redouble sa deuxième année de faculté (Alors qu'on sait bien que le système éducatif est totalement inapproprié aux génies précoces...). Et alors ! Je connais des vieux c.. bardés de diplômes qui président sans le moindre talent des grandes collectivités. Ce n'est donc pas le problème. Mais voilà, il s'agit du petit Sarko que l'on voit sur les traces de son père. Tout comme le petit Jean-François Caron, le Maire écolo de Loos en Gohelle qui a repris le siège qu'occupait son papa socialiste. Et à Armentières, n'est-on pas Maire socialiste de père en fils ?
Rien de comparable, bien sûr !

Alors le mot de la semaine, c'est "népotisme"; c'est ainsi que l'on qualifiait les faveurs accordées par certains papes à leurs neveux. Mais au nom du Saint Esprit...

Partager cet article

Repost 0
Published by pascal cobert - dans petits potins lillois
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pascal cobert
  • Le blog de pascal cobert
  • : Avocat au Barreau de Lille et Président de la Maison de Quartier de Wazemmes, Pascal COBERT vous propose un regard décalé sur l'actualité et le débat d'idées.
  • Contact

Recherche